Sept mois avant la rupture avec Maersk, MSC lance en solo un nouveau service Asie-Europe

Article réservé aux abonnés

MSC Denisse

Crédit photo ©Dave Leonard/Shipspotting
La fin de sa coopération avec Maersk sera effective en janvier 2025 et l'armateur suisse place ses pions. Avec ce nouveau service Asie-Europe, opéré en solo, qu'il peut aisément assurer avec les cinq à six navires d'occasion acquis par semaine depuis 2020, les différences de stratégies entre Maersk et MSC apparaissent nettement.
Le cargo en solo. MSC lance une nouvelle boucle autonome sur l'une des principales routes maritimes Est-Ouest. Il en a les moyens. Le transporteur genevois, qui détient une flotte de 824 porte-conteneurs avec un carnet de commandes riche de plus de 100 unités, a acquis près de 300 porte-conteneurs d'occasion depuis 2020, dont 65 en 2023 et 20 depuis le début de l'année. Cela représente cinq ou six navires par semaine.

Le 1er juillet, la compagnie lancera une nouvelle boucle Asie-Europe du Nord pour relier la Chine (Shanghai, Ningbo, Yantian) et le Vietnam (Cai Mep) à l'Europe du Nord avec le Royaume-Uni en premier (liverpool) et dernier port de chargement européen (Londres Gateway) et des escales à…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Trafic et lignes

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15