Une seule perte totale de vraquiers a été enregistré en 2023

Article réservé aux abonnés

Crédit photo ©Intercargo
Grand bond en avant en matière de sécurité maritime pour le secteur du vrac sec, qui dans les dernières décennies se distinguait davantage pour le nombre significatif de pertes de navires et de mises en danger de la vie des marins.
« Nous avons parcouru un long chemin depuis les jours sombres des années 1980 alors que nous devions déplorer de nombreuses pertes en vies humaines et en navires », reconnaît le président d'Intercargo, Dimitris Fafalios.

Dans la dernière décennie des années 90, le transport maritime de vrac sec se distinguait en effet par la perte – principalement par échouement –, de cinq à 26 navires par an, responsables de la mort de 23 à 186 marins.

D’après le rapport annuel (Bulk Carrier Casualty Report 2024) que vient de publier Intercargo, l'Association internationale des armateurs de vraquiers (250 compagnies,
3 316 vraquiers totalisant une capacité de 325 Mtpl), la sécurité s’est nettement améliorée au cours de la dernière décennie.

Une…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Shipping

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15