Le transbordement de GNL et les réexportations dans le viseur des nouvelles sanctions européennes

Article réservé aux abonnés

Après des semaines de tractations, le 14e paquet de sanctions de l'Union européenne a été approuvé ce 20 juin par les Vingt-Sept. Dans le viseur : le GNL et les pratiques de réexportations. Le G7 et le Royaume-Uni viennent aussi de renforcer leur arsenal punitif. Force est de constater qu'en dépit des 21 167 sanctions émises, la Russie maintient son économie sur le pied de guerre.
Les pays occidentaux cherchent par tous les moyens à asphyxier l’effort de guerre russe mais force est de constater qu’en dépit des 21 167 sanctions émises, soit bien plus que le nombre de mesures frappant le Venezuela ou l’Iran réunis sur plusieurs années, la Russie maintient son économie sur le pied de guerre.

Lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine a attribué la croissance du PIB russe de 5,4 % au premier trimestre à ses relations aux pays asiatiques et moyen-orientaux. « La croissance avec la Chine a été de 60 % entre 2020 et 2023, celle avec le Moyen-Orient a été…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Règlementation

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15