Le méthanol s'impose dans les commandes de navires neufs

Article réservé aux abonnés

En dépit de son coût, la propulsion au méthanol séduit de plus en plus les armateurs de porte-conteneurs et de vraquiers. Les commandes de navires neufs alimentés avec ce carburant vert non encore disponible ont dépassé le GNL au cours des cinq premiers mois de l'année et largement supplanté les autres carburants alternatifs.
 
Le gaz naturel liquéfié (GNL) continue de perdre du terrain face au méthanol en tant que carburant alternatif au fuel dans la flotte maritime mondiale. Selon un rapport de la société de classification norvégienne DNV, 23 des 33 nouvelles commandes de navires passées en mai 2024 l’ont été avec une propulsion au méthanol.

Les porte-conteneurs, les vraquiers et les transporteurs de voitures restent les meilleurs clients du carburant de demain. Les premiers ont fait l’objet de 10 contrats de construction tandis que cinq navires de transport de marchandises sèches et quatre porte-voitures ont été fixés.

Dans le même temps, seules huit commandes ont…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Marchés

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15