Menu
S'identifier

IAA : Bosch à fond sur les services connectés

Actu-Transport-Logistique.fr | Homepage | publié le : 27.08.2018 | Dernière Mise à jour : 27.08.2018

Bosch présentera dans un mois au 67 ème Salon International de l’Automobile – Véhicules utilitaires (IAA) de Hanovre sa nouvelle plateforme de connectivité.

Crédit photo DR

Automatisation, interconnexion et au final, réduction des coûts. L’équipementier Bosch présentera le mois prochain au salon de Hanovre (IAA) ses nouveautés pour demain et après-demain.

Impossible d’y échapper. Comme bon nombre d’’équipementiers, Bosch présentera dans un mois au 67 ème Salon International de l’Automobile – Véhicules utilitaires (IAA) de Hanovre sa nouvelle plateforme de connectivité, qui constitue le socle technique de services basés sur le cloud, tels que diagnostics prédictifs et mises à jour logicielles "over the air".

Une initiative qui intervient quelques mois après sa prise de participation dans le fournisseur de cartes numériques et de services basés sur la localisation, Here Technologies.

Une production début 2019

En connectant l’électronique de bord du véhicule au système de navigation, Bosch compte améliorer son système d’horizon électronique. Ce service est basé sur des cartes d’une grande précision contenant des données topographiques sur les prochains tronçons. Ces informations sont prises en compte dans la commande du moteur et de la boîte de vitesses afin de sélectionner la stratégie de conduite la plus économique. Bosch compte démarrer la production en série de l’horizon électronique intelligent pour début 2019.

Selon l’équipementier, le système sera à capable à terme de déterminer si les informations stockées dans la carte correspondent aux conditions réelles rencontrées sur la route (exemple : la caméra détecte un panneau de limitation de vitesse à 30 km/h sur une route où la carte indique 50 km/h). Le système de navigation apprendra la nouvelle vitesse limite et l’information sera partagée avec d’autres camions via le cloud.  

Enfin, pour compléter ces services connectés et rassurer les transporteurs inquiets de leur marchandise, Bosch proposera son Transport Data Logger de Bosch, un boîtier de 10 cm2 doté de capteurs renseignant sur la température, l’humidité, l’inclinaison et les vibrations durant le trajet.

Un gain de carburant avec des rétroviseurs caméra

La production en série du système de rétroviseur extérieur numérique "Mirror Camera" de Bosch et Mekra Lang sera lancée en 2019. Il remplace les deux grands rétroviseurs par des capteurs vidéo situés à l’extérieur de la cabine du véhicule, réduisant ainsi la résistance à l’air et permettant une économie de carburant pouvant atteindre 2 %. Les images des caméras s’affichent en temps réel sur des moniteurs à haute résolution situés dans la cabine du conducteur.

L’équipementier a prévu une offre en retrofit.  Il fera aussi la démonstration de son futur avertisseur destiné à prévenir les chauffeurs lors des changements de direction. Des capteurs radar détectent très tôt la présence de piétons qui traversent et de cyclistes, et alertent le conducteur de poids lourd d’un risque de collision imminente. De même, des capteurs radars permettront de détecter la présence d’autres usagers de la route présents dans les angles morts.

Les systèmes gagnent en électronique

Bosch a développé un système de direction électrohydraulique Servotwin, qui équipe déjà l’Actros autonome de Mercedes-Benz. Il dispense une assistance de direction en fonction de la vitesse et permet d’économiser du carburant par rapport à une direction purement hydraulique.

Grâce à l’interface électronique, le système de direction constitue également la base de fonctions d’assistance telles que les assistants de voie ou une compensation du vent latéral. Enfin, pour les camions à trois essieux ou plus, la direction électrohydraulique de l’essieu arrière permet en supplément de diriger les essieux avant ou traînés. Cela réduit le rayon de braquage et l’usure des pneus. Le système de direction détermine le braquage optimal de l’essieu arrière à partir de l’angle de braquage à l’essieu avant transmis via le bus CAN. Après un virage, le système se charge également de remettre les roues en position droite.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format