Menu
S'identifier

Livraison urbaine : le bateau-entrepôt de Fludis livre Paris intra-muros

Supply Chain Magazine | Fluvial | publié le : 24.09.2019 | Dernière Mise à jour : 24.09.2019

Parti au petit matin de Gennevilliers, le bateau-entrepôt de Fludis a atteint la première escale de livraison dans le 15e en milieu de matinée.

Crédit photo Fludis/Lyreco

L' agence mobile de messagerie développée par Fludis assure désormais des livraisons dans Paris intramuros. Un bateau-entrepôt à propulsion électrique embarque les marchandises à l’aube au port Haropa de Gennevilliers et une flotte de vélos-cargo opère les tournées depuis les escales dans 4 arrondissements parisiens.  

C’est le 23 septembre au matin qu’entrait en fonction l’« agence mobile de messagerie éconologique » développée par Fludis pour assurer des livraisons dans Paris intramuros. La formule s’appuie à la fois sur un bateau-entrepôt à propulsion électrique qui embarque les marchandises à l’aube au port Haropa de Gennevilliers, et sur une flotte en propre de vélos-cargo qui opèrent les tournées depuis les escales dans 4 arrondissements parisiens : les 15e (Javel-Bas), 8e (Champs-Élysées), 6e (Grands-Augustin) et 4e (Henri IV). Le concept a été initié par la société Amme SAS, créée début 2016 par Gilles Manuelle, déjà fondateur en 2001 de la Petite Reine (prestataire de livraison urbaine en vélos électriques passé sous le contrôle de Star Services), puis en 2011 de Vert Chez Vous (spécialiste du dernier kilomètre décarboné développé au sein du transporteur/logisticien Labatut Group). La concrétisation du projet Fludis a notamment été rendue possible par un tour de financement réuni en septembre 2018 qui associait la Banque des Territoires, les pouvoirs publics via le Programme Investissements d’Avenir, ainsi que le spécialiste immobilier Groupe Idec.

Plus de 3 M€ mobilisés

Au total, avec un volet bancaire, plus de 3 M€ ont été mobilisés, puis consacrés à la construction du bateau de 38 m (environ 2,5 M€), et à la conception puis la fabrication de 30 exemplaires du cargo-vélo baptisé Cyclofret, qui dispose d’un conteneur amovible au format Euro-palette (250 kg de charge utile, pour un volume de 1,7 m³). Le projet a aussi mobilisé des « facilitateurs » tels qu’Haropa, Voies navigables de France, la région Ile-de-France ou la société Manitou pour le système de levage des Cyclofret. Mais c’est surtout l’intérêt de trois clients-utilisateurs qui a permis de lancer le service. Deux à l’aller : Ikea, qui concrétise le potentiel multimodal de son nouvel entrepôt de Gennevilliers pour livrer ses clients e-commerce du centre de Paris (du 1er au 7e), et le distributeur Lyreco, qui vise la livraison de 700 commandes par jour à ses clients de 15 arrondissements d’ici 2021. Quant au spécialiste du recyclage Paprec, il profite des flux retour pour des déchets collectés dans la capitale.

30 emplois directs

S’il s’agit d’une agence de messagerie flottante, c’est que l’organisation des tournées se fait à bord à partir des colis embarqués, répartis entre les Cyclofret qui sont déposés chargés via deux grues embarquées. Fludis annonce la création de 30 emplois directs, aux deux collaborateurs du siège de Verrières-le-Buisson s’ajoutant les préparateurs-livreurs recrutés en CDI.

Auteur

  • Maxime Rabiller

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format