Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : Ports de Strasbourg accélèrent dans le report modal

Actu-Transport-Logistique.fr | Fluvial | publié le : 14.01.2022 | Dernière Mise à jour : 03.02.2022

Les travaux du nouveau terminal démarreront en 2023 pour aboutir à une mise en service en 2026.

Crédit photo Ports de Strasbourg

En droite ligne de la Stratégie nationale de développement du fret ferroviaire, Ports de Strasbourg initient la réalisation d’un nouveau terminal ferroviaire pour doubler leur trafic ferroviaire. Ils ont par ailleurs mis en place un nouveau dispositif d’incitation au report modal depuis le 1er janvier 2022.

Second port fluvial français, avec 8 millions de tonnes annuelles de trafic fluvial et plus de 400 000 manutentions pour le trafic conteneurs, Ports de Strasbourg se mettent en capacité de faire face à un trafic croissant au plan du fret ferroviaire. Pour absorber un possible doublement attendu des volumes attendus à l’horizon 2030 - en ligne avec les objectifs de la Stratégie nationale de développement du fret ferroviaire -, le gestionnaire fluvial a en effet prévu la mise en place d’un nouveau terminal ferroviaire. Il sera adossé au terminal à conteneurs Sud récemment agrandi et comprendra notamment deux voies de 750 m de long ainsi qu’une grue portique trimodale. Ces dernières seront connectées, via le réseau portuaire, à la ligne Strasbourg/Kehl. Les travaux démarreront en 2023 pour aboutir à une mise en service en 2026.

Un investissement peut en cacher un autre

Ces nouveaux investissements, dont seul le budget des études préalables est connu pour l’instant (1,7 M€), viennent s’ajouter à ceux déjà réalisés par Ports de Strasbourg en faveur du fret ferroviaire. D’un montant de 3 M€, les derniers en date ont concerné la réalisation de voies longues et électrifiées ainsi que l’automatisation des opérations de circulation. Ces développements ont été particulièrement bienvenus pour faire face aux nouveaux services qui se sont ajoutés ces derniers mois. Au global, le réseau portuaire (100 km) - entretenu et exploité pour un coût de 2 millions d’euros par an - accueille dorénavant dix-sept navettes ferroviaires par semaine.

Dispositif incitatif

En attendant la concrétisation du nouveau terminal ferroviaire, Ports de Strasbourg favorisent un report modal plus massif encore au travers d’un nouveau dispositif d’incitation applicable depuis le 1er janvier 2022. Il prévoit la gratuité des circulations internes à son réseau ferré portuaire (sans interface avec le Réseau Ferré National) et la gratuité pour trois ans de la totalité de la redevance ferroviaire dans la zone portuaire pour les trafics nouveaux provenant du Bas-Rhin aux opérateurs utilisant les navettes ferroviaires pour le dernier kilomètre au lieu de la route.

Comme le report modal ne concerne pas uniquement que le rail, Ports de Strasbourg ont également mis en place une aide au développement du trafic barge/barge ainsi qu’une autre liée au trafic barge/train. Dans ce dernier cas de figure, tout opérateur qui aura atteint en année N un trafic de bateau à train d’au moins cent conteneurs pleins se verra rembourser 100 % des droits de port versés en N + 1 pour ses trafics bateau à train.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format