Menu
S'identifier

T3M renforce ses positions

Multimodal | publié le : 18.03.2021 | Dernière Mise à jour : 18.03.2021

 Avec 43 millions d'euros (M€), la baisse du chiffre d’affaires de la filiale du groupe Open Modal a, en effet, été limitée à 6,5 %.

Crédit photo Port de Lille

En dépit de la crise sanitaire, T3M a fait preuve d’une grande résilience en 2020. Prévoyant une hausse à deux chiffres de ses trafics cette année, l’opérateur de transport combiné entend capitaliser sur la nouvelle qualité de service que lui apporte Open Rail ainsi que sur ses investissements pour convaincre de nouveaux transporteurs routiers d’opter pour le report modal.

T3M a bien traversé l’année 2020. Avec 43 millions d'euros (M€), la baisse du chiffre d’affaires de la filiale du groupe Open Modal a, en effet, été limitée à 6,5 %. L’impact de la crise sanitaire ainsi que des grèves du début d’année a été compensé, pour partie, par une augmentation des tonnages acheminés dans certains secteurs stratégiques comme les produits alimentaires et d’hygiène ainsi que les boissons.

Surtout, c’est l’ensemble du groupe intégré – comprenant notamment le transporteur routier TAB – qui s’est mis en ordre de bataille pour assurer tous les acheminements. "Cette mise en synergie totale représente un avantage concurrentiel considérable d’autant plus que la demande a complètement changé durant cette période de crise", se félicite Jean-Claude Brunier, président du groupe Open Modal et de T3M.

 

Une progression à deux chiffres

La fin de l’année 2020 a permis, sur ce point, de parfaire l’organisation, une première relation T3M ayant été confiée à Open Rail, l’opérateur ferroviaire du groupe. Il en a résulté l’atteinte d’un taux de qualité de service de 99 % en l’espace de quelques semaines seulement. L’opérateur de transport combiné a donc atteint le prérequis pour offrir une qualité de service égale ou supérieure à celle de la route.

Ce résultat est de bon augure pour l’exercice 2021, qui pourrait se traduire par une progression de chiffre d’affaires de près de 12 %, alors que T3M a conclu un partenariat avec son homologue européen Hupac. Depuis le 18 janvier 2021, cet accord permet la connexion de la navette T3M Paris-Novara (près de Milan) avec les navettes Hupac assurant les liaisons entre ce même chantier de transport combiné transalpin et Pescara (Manopello) et Bari. C’est donc un système de navettes d’une longueur de 1 700 km qui vient d’être mis en place entre les deux pays. Il illustre les ambitions de T3M à l’international, cet accord étant le premier mis en place.

 
Lire l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3058 du 12 mars 2021.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format