Menu
S'identifier

Plateforme multimodale rail-route : Cognac se bat pour le retour des trains

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 14.12.2018 | Dernière Mise à jour : 14.12.2018

Après la suspension provisoire des dessertes sur le chantier de Niort-Saint-Florent le 22 octobre 2018, c’est au tour de la plateforme de Cognac d’être à l’arrêt depuis le 1er décembre 2018.

Crédit photo OC

Un peu plus de onze ans après sa création, la plateforme de transport combiné a cessé provisoirement son activité le 1er décembre 2018. Tout l’enjeu à présent est de massifier les flux pour aboutir à une reprise du service au cours des prochains mois.

Un vent contraire souffle actuellement sur les plateformes de transport combiné rail-route du Grand Ouest. Après la suspension provisoire des dessertes sur le chantier de Niort-Saint-Florent le 22 octobre 2018, c’est au tour de la plateforme de Cognac d’être à l’arrêt depuis le 1er décembre 2018. C’est, en effet, à cette date qu’a eu lieu la dernière circulation.

Atteindre le point d’équilibre

Naviland Cargo qui n’a pas souhaité s’exprimer à cette occasion assurait, jusque-lors, entre trois et quatre dessertes hebdomadaires sur Le Havre et Fos-sur-Mer. Mais le trafic remis par Hennessy et Courvoisier était insuffisant pour justifier le maintien des liaisons.

Au cours d’une réunion technique organisée le 22 novembre 2018, le chiffre de 6 000 containers à l’année a été évoqué. "C’est ce point d’équilibre qu’il faudrait atteindre pour envisager la réouverture de la plateforme. Un premier tour de table des acteurs présents lors de cette réunion a permis d’avancer un volume de 4 400 containers. C’est déjà très positif mais tous les partenaires n’étaient pas là", explique Véronique Marendat, vice-présidente en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation de la Communauté d’agglomération de Grand Cognac.

Ces partenaires qui n’étaient pas là n’étaient autres que les chargeurs maritimes. Ce sont en partie ces derniers qui pourraient faire pencher la balance à la faveur d’une nouvelle réunion technique qui pourrait se tenir au cours des prochaines semaines. "Car il ne faut pas que le service soit interrompu trop longtemps au risque que les chargeurs se tournent durablement vers la route", prévient Véronique Marendat.

Elargir le champ d’action de la plateforme

C’est donc clairement une union sacrée qui est recherchée (et déjà atteinte, pour partie !) du côté de Cognac, voire même au-delà, pour aboutir à une massification des flux. Les regards se tournent donc tout naturellement vers Angoulême, à 45 km de là, pour parvenir à ce résultat.

Pour l’heure, aucune aide financière n’est envisagée pour le redémarrage du service. La Région Nouvelle-Aquitaine suit, toutefois, le dossier de très près, elle qui a montré ces derniers mois tout son engagement en faveur du fret ferroviaire.

Enfin et au-delà de la mobilisation de tous les acteurs économiques autour de ce dossier, un facteur clé est déjà en place pour la reprise des liaisons d’ici trois mois. Il concerne les sillons. Naviland Cargo a confirmé lors de la réunion du 22 novembre qu’il les avait déjà réservés.

Autant souligner ici que ce sont autant de signaux positifs qui présagent favorablement d’une réouverture prochaine des services de train combiné à la fois au départ de Cognac et de Niort-Saint-Florent au cours du premier semestre 2019. 

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format