Menu
S'identifier

Locomotives fret : DB cargo mise sur l’hybride et la location

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 03.02.2017

Ces locomotives hybrides sont destinées à remplacer progressivement le parc actuel de DB Cargo.

Crédit photo © DR

L’entreprise allemande DB Cargo a signé un partenariat avec le groupe Toshiba dans le secteur du fret ferroviaire. Ils vont travailler ensemble au développement de locomotives hybrides, mais aussi dans le secteur de la location de matériel.

L’entreprise ferroviaire allemande DB Cargo et le fournisseur de technologies ferroviaire Toshiba vont étudier le développement conjoint de locomotives hybrides, avec à la clef une commande de 100 machines. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.

Ces locomotives sont destinées à remplacer progressivement le parc actuel, dont l’âge moyen avoisine les 40 ans. "Elles seront utilisées pour des opérations de transport régional", précise le groupe dans un communiqué.

Consommation et coûts de maintenance réduits

Les premières locomotives de test devraient rejoindre le parc fin 2019. Outre une diminution de la consommation de diesel et des coûts de maintenance réduits, DB Cargo attend de cet investissement une amélioration de la disponibilité moyenne de la flotte.

La collaboration entre DB Cargo et Toshiba ne s’arrête pas là. RailPool, un consortium allemand spécialiste de la location de locomotives électriques dont Toshiba est membre, va reprendre les vieilles locomotives fret classe 151 et 155 de DB Cargo. Ce matériel constituera un pool d’actifs de 200 machines, l’objectif étant d’exploiter ces ressources sous forme de location de capacités.

Ouvrir le marché européen à Toshiba

"Notre objectif consiste à promouvoir le développement du marché des fournisseurs, tant pour les locomotives fret que pour les composants, en coopération avec Toshiba", souligne Jürgen Wilder, président du directoire de DB Cargo. Le groupe allemand estime en effet que l'innovation et la concurrence sur ce secteur ont considérablement diminué, suite à la disparition de nombreux fournisseurs européens.

Il a par conséquent décidé d'aller voir du côté de l'Asie, pour avoir accès à des technologies émergentes. "En échange, en tant que premier opérateur de fret ferroviaire en Europe, nous ouvrons les portes du marché européen à Toshiba", précise Jürgen Wilder.

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format