Menu
S'identifier

Le projet Hyperloop des Grands Lacs américains jugé rentable

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 13.12.2019 | Dernière Mise à jour : 16.12.2019

Le projet mené par HyperloopTT pour relier Cleveland, Chicago et Pittsburgh a été jugé "réalisable" et même "rentable".

Crédit photo Hyperloop TT

Une étude réalisée sur le projet de train à sustentation magnétique entre Chicago et Pittsburgh, dans le nord des États-Unis, conclut à la rentabilité du projet, pour un coût inférieur à une ligne de train à haute vitesse classique.

L’Hyperloop moins cher que le TGV. C’est l’une des premières conclusions publiées le 26 novembre par une étude menée sur le projet de train à sustentation magnétique, qui pourrait voir le jour dans la région des Grands Lacs, au nord des Etats-Unis. L’étude de faisabilité a été réalisée en collaboration avec l’Agence de coordination du nord-est de l’Ohio et la société d’ingénierie indépendante Transportation Economics & Management Systems. Le projet mené par HyperloopTT pour relier Cleveland, Chicago et Pittsburgh a été jugé "réalisable" et même "rentable". L’étude note des coûts de construction bien inférieurs aux coûts estimés pour la construction d’une ligne ferroviaire à grande vitesse, assorti de coûts d’exploitation ne nécessitant pas de subventions (le détail de l’étude sera publiée le 17 décembre). "Les résultats de l’étude ont dépassé toutes nos considérations, mêmes les plus optimistes", s’est réjouit Dirk Ahlborn, fondateur et président d’HyperloopTT, dont le centre d’essais européen est installé sur le site de l’aéroport de Toulouse Francazal.

Démarrage en 2028 ?

Avec cette ligne nord-américaine, dont la construction pourrait s’étaler de 2023 à 2028, les temps de trajets passeraient de quelques heures à quelques minutes, avec des vitesses moyennes de 500 à 900 km/h selon les options retenues. Notons que les débits théoriques des lignes Hyperloop restent 20 fois moindres que ceux d’une ligne TGV classique en termes de trafic passagers - 1 000 passagers par heure contre 20 000. Le transport de fret pourrait par contre bénéficier de plus d’opportunités, pour des livraisons express par exemple. 

Des projets surtout en discussion

En plus d’HyperloopTT, deux autres start-up se sont engagés sur le transport à hyper vitesse. Virgin Hyperloop One est actuellement en discussion avancée avec l’Arabie Saoudite pour la construction d’une ligne d’essai. En revanche, le projet d’une ligne indienne entre Mumbai et Pune pourrait être remis en question par le nouveau gouvernement de coalition de l’État du Maharashtra. Ce dernier voit d'un mauvais œil les méga-projets d'infrastructure approuvés par la précédente administration.

En France, le concurrent canadien Transpod a pris six mois de retard pour la construction d’une piste d’essai dans le Limousin, dont les premiers coups de pioche doivent être donnés au printemps 2020. Le financement de 2 millions d’euros de la Rrégion Nouvelle-Aquitaine, tout récemment acquis, devrait permettre de relancer la machine, rapporte Le Populaire du Centre. Outre un projet en Haute-Vienne, l’entreprise tente de débloquer des fonds en vue d’une étude de faisabilité économique entre Paris et Toulouse.

En dehors de notre pays, la start-up travaille aussi sur des liaisons au Canada dans l’Alberta et dans l’Ontario, ainsi que sur une étude en Arabie Saoudite sur un tronçon de 1 000 km entre la Mecque, Riyad et Dammam.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format