Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : Nestlé Waters roulera à l’hydrogène en 2025

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 02.12.2022 | Dernière Mise à jour : 02.12.2022

L’entreprise va, pour cela, s’appuyer sur l’expertise du constructeur ferroviaire Alstom pour développer, à partir de la plateforme existante TRAXX, une locomotive bi-mode.

Crédit photo Nestlé Waters

Déjà largement engagée dans le verdissement de sa chaîne logistique, Nestlé Waters deviendra la première entreprise en Europe à avoir recours à l’hydrogène pour la traction de certains de ses trains à partir de 2025. Les partenaires sur ce projet du leader national du marché de l’eau embouteillée en France seront Alstom et Engie.

Nestlé Waters n’en finit pas de vouloir décarboner sa chaîne logistique dans des proportions spectaculaires. Le recours accru au rail contribue, ainsi, à l’atteinte d’objectifs ambitieux (- 13 % d’émissions de CO2 d’ici fin 2022 par rapport à 2020) mais pas seulement. 

Le géant mondial des eaux minérales fait aussi de l’innovation l’un de ses chevaux de bataille pour amplifier la baisse de ses émissions de CO2. Trente mois seulement après avoir été la première société en Europe à mettre en œuvre la première locomotive bi-mode (Diesel / Electrique) de forte puissance, Nestlé Waters vient de faire coup double en annonçant le lancement du projet de mise en circulation d’un premier train lourd de fret alimenté à l’hydrogène à partir de 2025. 

Une traction 100 % décarbonée

L’entreprise va, pour cela, s’appuyer sur l’expertise du constructeur ferroviaire Alstom pour développer, à partir de la plateforme existante TRAXX, une locomotive bi-mode. Grâce à l’adjonction d’un générateur hydrogène de 29 mètres de long pour 60 tonnes de masse, l’engin de traction sera capable de mettre en œuvre sa bi-modalité pour circuler en fonction sous lignes électrifiées ou non sans émettre la moindre émission de CO2. L’hydrogène renouvelable fournie par Engie permettra de réduire les émissions de 10 000 tonnes équivalent CO2 par an

C’est sur les lignes Vittel-Arles et Vittel-Montreuil-Bellay que cette nouvelle solution bi-modale sera positionnée. Nestlé Waters sera, ainsi, en mesure d’établir un comparatif avec la locomotive Stadler Eurodual qui a déjà permis de réduire d’au moins 80 % les émissions polluantes sur les sections de ligne non électrifiées.  Tout l’enjeu avec ce nouveau projet sera de contenir les coûts d’exploitation de cette traction 100 % décarbonée. Idéalement, le chargeur va chercher à ce qu’elle le soit à iso coûts par rapport à une traction traditionnelle. 

Autres solutions en vue

Comme l’a confirmé Jean-François Lagane, responsable ferroviaire de Nestlé Waters, lors de la douzième édition de la journée Fret ferroviaire du futur et OFP 2022, "Nestlé Waters étudie d’autres solutions pour optimiser le transport par rail, celui au départ de Vittel devant passer d’une part actuelle de 45 à 65 % d’ici deux ans. Nous travaillons, par exemple, à optimiser les flux dans les deux sens. Une première concrétisation en a été apportée avec la mise en œuvre des projets Glass Train et Infinitus en 2021. Au départ de Montreuil-Bellay, ce train transporte des bouteilles en verre consigné Vittel® et San Pellegrino® et des palettes bois locatives tandis qu’il est chargé avec des eaux minérales au départ de Vittel. Cette optimisation se traduit aujourd’hui par le retrait de circulation de 1 000 camions par an. D’autres projets sont à l’étude mais il est encore trop tôt pour en dévoiler les contours."

Auteur

  • Olivier Constant 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format