Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : l'activité reprend sur la ligne Oiry-Esternay

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 12.03.2018 | Dernière Mise à jour : 13.03.2018

Les trains assurant 1/6e de la collecte globale de la Coopérative d’Esternay, leur retour devrait éliminer la circulation d'environ 1 000 camions par an.

Crédit photo Coopérative d’Esternay

La ligne capillaire fret Oiry-Esternay vient de rouvrir après travaux. Son trafic pourrait rapidement approcher les 200 000 tonnes par an.

Il a fallu près de quatre ans pour voir circuler à nouveau des trains de fret sur la ligne capillaire Oiry-Esternay. Comme bien d’autres avant elles, cette ligne de 70 km avait fermé en mai 2014 pour cause de mauvais état de la voie. Son trafic était alors de 180 000 tonnes par an environ.

Union sacrée autour de la réouverture

Cette réouverture aurait été rendue autrement plus délicate s’il n’y avait eu la mise en place d’une démarche partenariale et innovante en ex-Région Champagne-Ardenne. C’est en effet l'élaboration d’un modèle économique durable qui a permis d’associer les efforts financiers des partenaires publics et privés pour la remise à niveau de la ligne et la maintenance annuelle courante.

Un pilotage collectif de la ligne a par ailleurs été créé. Il se matérialise en particulier par la tenue de comités de ligne avec l’ensemble des parties prenantes pour décider des modalités de remise à niveau et de gouvernance de la ligne. Enfin, l’ensemble des partenaires sont appelés à se réunir une fois par mois pour "partager" la vie de la ligne : niveau de trafic actuel et à venir, opérations de maintenance, évolution de l’état de la ligne, faits marquants, etc.

Les chargeurs contribuent à la maintenance

Les chargeurs n’ont pas financé les 6,684 M€ de remise à niveau de la ligne. Ce montant a été apporté par l’État, la Région Grand Est, le département de la Marne, SNCF Réseau, deux Communautés de Communes et une Communauté d’Agglomération locales.

Mais les chargeurs ont en revanche été associés au cofinancement de la maintenance de la ligne sur cinq ans. Ce financement de 596 000 € est donc assuré à la fois par les entreprises Acolyance, Efigrain Sézanne, Coopérative Agricole d’Esternay, Tereos, La Champagne Coligny et Vivescia à hauteur de 372 000 €, sur la base d’un tonnage annuel de référence de 186 000 t par an et d’une contribution de 2 € la tonne ainsi que par un abondement de SNCF Réseau de 224 000 € par an. C’est en date du 1er juillet 2018 que débuteront les activités du GIC (Gérant de l’infrastructure Conventionné – ex-prestataire gestionnaire d'infrastructure (PGI) retenu.

Message passé

Le premier des 155 trains annuels qui, avant la fermeture, circulaient sur cette ligne à voie unique, a été mis en marche le 12 mars 2018. Réalisé pour le compte de la Coopérative d’Esternay, ce train a quitté Esternay chargé de 1 340 t de maïs. Acheminé à la vitesse maximale de 40 km/h, il a rallié l’usine Roquette de Lestrem dans le Pas-de-Calais. Ce sont ainsi un à deux trains par mois qui seront expédiés pour le compte de cette coopérative, les volumes prévus s'élevant à 20 000 t par an, voire plus selon l’évolution des marchés.

L’événement a été l’occasion pour le président de la coopérative d’Esternay, Thierry Durand, d’indiquer "qu’à la base, ce n’est pas aux chargeurs de payer pour l’entretien du réseau. Mais, comme les autres chargeurs, nous avons accepté de financer la maintenance pour permettre au projet d’aboutir car nous avons des clients qui n’acceptent que le transport par train. Pendant les quatre années de fermeture, nous n’avons pu approvisionner certains de nos clients".

Moins de camions sur les routes

Les trains assurant 1/6e de la collecte globale de la Coopérative d’Esternay, leur retour devrait éliminer la circulation d'environ 1 000 camions par an.

Un processus qui devrait se poursuivre car la coopérative Tereos à Connantre a aussi prévu d’augmenter son trafic acheminé par rail. Dans ces conditions, le trafic de la ligne pourrait rapidement approcher les 200 000 tonnes par an.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format