Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : la FNAUT poursuit sa mobilisation pour le fret ferroviaire

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 19.11.2020 | Dernière Mise à jour : 19.11.2020

Le transport de bois est un vecteur important du développement des lignes capillaires fret.

Crédit photo Olivier Constant

La FNAUT maintient que le report modal est un objectif incontournable. Elle le rappelle dans un document qui devait initialement être présenté lors de son 22e congrès d’Annecy en octobre 2020. 

La Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) continue son combat en faveur du report modal. Elle vient de le rappeler au travers d’un document qui devait être initialement présenté lors de son 22e congrès. Prévu à Annecy début octobre 2020, ce rendez-vous annuel n’a finalement pu se tenir pour cause de crise sanitaire. 

L’importance du réseau de capillaires

Pour son vice-président, Jean Sivardière, et en guise de préambule, "le transport ferroviaire du fret, marginalisé en France, doit lui aussi être stimulé par des mesures ambitieuses : rénovation des lignes capillaires et création d’itinéraires de grande capacité tels que la liaison Lyon-Turin". 

La FNAUT rappelle donc avec force que le réseau capillaire est un atout méconnu du fret ferroviaire. Au-delà du fait qu’il est la source de plus de 20 % du fret ferroviaire transporté sur le réseau principal, "il joue un rôle déterminant dans l’activité économique des territoires traversés et dans la protection de l’environnement. Sa rénovation est un outil décisif de la relance du fret ferroviaire : la demande des chargeurs est toujours forte, mais l’offre est déficiente". 

Concurrence déloyale

La FNAUT dénonce en revanche, avec force, la politique de l’État et de l’Union européenne. Elle a abouti, selon le document, "au développement d’une concurrence déloyale, les transporteurs routiers ayant recours à des chauffeurs d’Europe de l’Est moins payés et moins protégés socialement. L’État n’a pas fait grand-chose non plus pour enrayer la fraude dans le transport routier (pas de contrôle systématique des vitesses, notamment) tandis que le cabotage illégal des conducteurs étrangers a été toléré"

Au-delà du fait que l’insuffisance des investissements ferroviaires s’est accentuée, la FNAUT souligne aussi que des investissements routiers excessifs ont été effectués sur des axes parallèles à des voies ferrées, ainsi "dérentabilisées". 

La FNAUT est tout aussi critique lorsqu’il s’agit d’évoquer les raisons qui ont conduit à limiter à 9 % seulement la part du rail dans le fret transporté en France. Outre le fait que les transporteurs routiers ont amélioré leurs performances, la dégradation des méthodes de la SNCF, la répétition des grèves nationales et régionales et les travaux qui ont affecté la fiabilité des trains de fret expliquent, pour partie, le sévère déclin du fret ferroviaire.

Reconquête annoncée ?  

Pour autant, la fédération voit dans la poursuite du projet Lyon-Turin un bon signal apporté au développement du report modal. Elle précise même qu’avec 18 % des travaux déjà réalisés, le tunnel de base est engagé de manière irréversible. 

"Tirant parti des propositions développées par l’Alliance 4F et des prochaines annonces du Gouvernement sur la mise en œuvre d’un plan stratégique couvrant les besoins pour les dix prochaines années, le fret ferroviaire nous semble donc être en voie de reconquête. Nous resterons vigilants, cependant, sur la concrétisation des promesses ainsi faites", conclut Jean Sivardière. 

Auteur

  • Olivier Constant 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format