Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : l’Arafer tranche à deux reprises

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 13.02.2017

arafer

u cours des dernières semaines, l’Arafer a publié deux avis relatifs au fret ferroviaire.

Crédit photo Arafer

Au cours des dernières semaines, l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) a publié deux avis relatifs au fret ferroviaire dont l’un sur un projet de décret destiné à combler un vide juridique.

En quelques semaines, l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) a publié deux avis en matière de fret ferroviaire :

Un engagement de l’État

Dans un avis du 1er février 2017, l’Arafer a levé les réserves émises en février 2016 concernant la tarification des activités fret. Pour motiver sa décision, le régulateur attendait la confirmation de l’engagement financier de l’État.

En la matière, le gestionnaire SNCF Réseau "a rendu compte du versement de 90 M€ effectué en 2016 par l’Etat et de la prévision inscrite au budget 2017 (86,4 M€) pour couvrir le coût direct", assure l’Arafer. Néanmoins, le régulateur assure qu'il "portera une attention particulière sur les engagements pluriannuels pris par l'Etat et SNCF Réseau".

Avis favorable sur le projet de décret

Quelques semaines plus tôt, l’Arafer avait rendu un avis sur le projet de décret relatif à la sécurité des circulations sur certaines voies ferrées supportant exclusivement du transport de marchandises. Un projet de décret qui intervient dans un contexte où "à ce jour, il semble qu’aucun texte réglementaire ne précise les obligations des exploitants ferroviaires et le rôle des organismes privés en matière de sécurité des circulations sur les voies ferrées locales concernées supportant des transports exclusifs de marchandises", souligne l’avis.

Sur le fond, le texte prévoit l’obligation pour les exploitants de disposer d’un système de gestion de la sécurité (SGS) pour leur infrastructure et précise les mesures d’exploitation de maintenance, de contrôle interne et de formation pour les entreprises ferroviaire opérant déjà sur le réseau national. En parallèle, il prévoit aussi, pour les gestionnaires et les opérateurs de transports n’étant pas des entreprises ferroviaires, de se soumettre à un audit externe tous les 3 ans.

Thème(s) associé(s)

Infrastructures

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format