Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : conjoncture, infrastructures et numérique au menu de la 7° journée OFP

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 05.09.2017

Les professionnels du fret ferroviaire ont rendez-vous le 15 novembre pour la 7ème Journée OFP, qui fera le point sur les enjeux du secteur.

Crédit photo Olivier Constant

Quelque 350 participants sont attendus lors de ce qui constitue désormais la grand-messe annuelle du secteur : la Journée Fret ferroviaire et OFP (Opérateurs Ferroviaires de Proximité). La 7è édition se tiendra à la Mairie de Levallois le 15 novembre 2017 pour évoquer les enjeux du secteur. 

La situation des entreprises de fret ferroviaire privées et des opérateurs ferroviaires de proximité reste difficile, même si leur trafic augmente d'année en année. La reprise économique actuellement constatée devrait leur permettre de renouer avec les plus hauts niveaux de trafic enregistrés en 2015. Reste à savoir si la rentabilité suivra. La septième édition de la Journée OFP sera justement l'occasion de faire un point sur le niveau d'activité du secteur.

Un secteur globalement orienté à la baisse

Trois temps forts rythmeront les débats de la journée. La première séance examinera les différents aspects de la situation du fret ferroviaire et permettra d'esquisser des propositions d'actions. Et cette situation est très contrastée, avec quelques secteurs qui vont bien dont le transport combiné. "Il continuera de bien se maintenir, si l'aide au coup de pince est maintenue", prévient, toutefois, André Thinières. Les opérateurs de fret privés continuent également leur progression Ils représentent désormais environ 41% du trafic, contre 30% en 2012. 

Mais globalement, le fret ferroviaire en France est à la peine. "C'est la première fois depuis quatre ou cinq ans que le fret marque une régression. À 32,4 milliards de tonnes/km, la baisse s'est établie à 5% en 2016. Cette dernière résulte de deux phénomènes. Le premier est relatif aux grèves de mai-juin 2016 qui ont enrayé la dynamique de croissance. Le second a trait à la très faible récolte de céréales liée aux aléas climatiques. Les tonnages transportés par fer ont, de fait, accusé une baisse de 30%. Ce trafic, qui représente 15% de l'activité des opérateurs, a continué d'être affecté jusqu'en juin 2017. Nous espérons, toutefois, et sous réserve que la prochaine récolte de céréales soit bonne, retrouver cette année le niveau de trafic acheminé en 2015", explique André Thinières, délégué général d'Objectif OFP. 

Une réglementation inadaptée

Le second volet de la Journée OFP concernera les infrastructures territoriales. Même s'il y a des avancées concernant le sauvetage des lignes capillaires, il existe, néanmoins, de fortes incertitudes sur l'engagement effectif des travaux de rénovation des lignes concernées au-delà de 2017.

Un cadre adapté pour la maintenance des lignes capillaires, et notamment celles rénovées, n'est toujours pas mis en oeuvre. Les prestataires gestionnaires d'infrastructures de nouvelle génération se font attendre également. "Il existe aussi des menaces très claires sur les voies de service, ainsi que des soucis sur la réglementation des voies portuaires", indique le délégué général.

De façon générale, les opérateurs de fret ferroviaire dénonçant un alourdissement permanent de la réglementation, particulièrement préjudiciable pour des structures ne comptant, parfois, que quelques salariés, "L'association Objectif OFP demande que la nouvelle équipe ministérielle reprenne l'idée de la remise en place d'un organisme visant à simplifier la réglementation ferroviaire s'appliquant au fret", poursuit André Thinières.

Le numérique vu comme source de progrès 

Le troisième volet de la Journée OFP s'attaquera enfin au thème suivant : "l'impact du numérique, quels besoins et quelles solutions". Dès maintenant, le numérique est perçu comme source de progrès pour les opérateurs de fret alternatifs. Il sera, notamment, un outil d’amélioration du tracé des sillons et de l'exploitation du réseau.

Il devrait également permettre d'améliorer le service aux chargeurs, grâce à un suivi des acheminements en temps réel.

 

Thème(s) associé(s)

Infrastructures OFP

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format