Menu
S'identifier

Le chantier ferroviaire du Canet à Mourepiane cherche à faire consensus

L'Officiel des Transporteurs | Ferroviaire | publié le : 12.04.2019 | Dernière Mise à jour : 12.04.2019

Des trains composés, à terme, à la fois de conteneurs maritimes et de fret continental. Les  travaux avaient été interrompus en 2016.

Crédit photo NBC

Arrêté en 2016, le projet de chantier combiné de Mourepiane à Marseille est de nouveau sur les rails dans une version remaniée et plus modeste. Objectif ? Parvenir à fermer le chantier du Canet en 2023. En lieu et place du terminal ferroviaire, un parc urbain de 24 ha qui ne fait pas l’unanimité du côté des opérateurs ferroviaires.   

Des poteaux soigneusement alignés attendent depuis des lustres leurs caténaires… Les travaux d’électrification de la voie ferrée, au nord du port de Marseille, engagés par SNCF Réseau, devraient reprendre en 2021 pour permettre la circulation sur les quais de trains fret de 750 mètres de long. Des trains composés, à terme, à la fois de conteneurs maritimes et de fret continental. Les  travaux avaient été interrompus en 2016, suite à l’avis défavorable émis par le commissaire enquêteur quant au projet de création d’un chantier de transport combiné à Mourepiane face à la fronde des riverains inquiets de l’augmentation du nombre de trains et de la suppression d’un passage à niveau.

Une gare de fret en parc urbain

Cependant, Euroméditerranée n’a pas renoncé à s’approprier les 24 ha du chantier de transport combiné du Canet. Sur l’emprise du site, l’établissement public d’aménagement (EPA) est résolu à transformer la gare fret en parc urbain au profit des habitants de ces nouveaux quartiers (EcoCité). "Nous nous sommes engagés à fermer la gare du Canet en 2023", affirme Jacques Frossard, directeur régional SNCF Réseau en Provence-Alpes-Côte d’Azur."Ces vastes emprises foncières libérées en cœur de ville contribueront à  ""recoudre" les quartiers nord avec le centre-ville", assure Euroméditerranée. Lors d’un comité de pilotage, le port de Marseille, SNCF Réseau et Euroméditerranée ont donc convenu de poursuivre les travaux malgré tout en revoyant leur copie et leurs ambitions. "Le projet sera plus modeste, plus économique", assure-t-on.

Un chantier en deux phases

 Le chantier qui doit démarrer en 2021 comprend deux phases. L’augmentation et la rénovation de sa desserte ferroviaire pour passer de 4 à 8 voies sur Mourepiane. Pour cela, 12 M€ ont été engagés et les travaux ont débuté.

A terme, à l’arrière du terminal à conteneurs, le port prévoit d’aménager 6 ha pour y traiter le trafic continental, une zone dédiée au chargement/ déchargement des caisses mobiles depuis le rail sur le camion et inversement.  

Lire l'intégralité de l'article dans L'Officiel des Transporteurs n°2969 du 12 avril 2019;

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format