Menu
S'identifier

Christian Dufermont, Eurotunnel : "Nous ne prévoyons pas de retour à la normale de nos trafics avant cet été".

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 18.05.2020 | Dernière Mise à jour : 27.05.2020

"Nous avons mis à la disposition des chauffeurs routiers de nouvelles installations sanitaires ayant accompagné la mise en service d’un nouveau grand parking sur le terminal français", signale Christian Dufermont, directeur fret des services navettes,

Crédit photo Eurotunnel

Eurotunnel a pris toute sa part dans l’approvisionnement des pays européens durant la crise sanitaire. Mais le retour à la normale des trafics transitant par le tunnel ferroviaire sous la Manche n’est pas prévu avant cet été. Interview en trois questions de son directeur fret des services navettes, Christian Dufermont, qui revient également sur les résultats 2019.  

Actu-transport-logistique.fr : L’exercice 2019 a-t-il été conforme à vos prévisions de trafic ? 
Christian Dufermont : Globalement oui, même si l’année passée a été un peu atypique en termes de calendrier et de saisonnalité des trafics. L’anticipation des formalités douanières liées au Brexit a conduit à une accélération de certains volumes avant les dates butoirs du 29 mars, puis du 31 octobre 2019. Durant ces périodes marquées, notamment, par une hausse des volumes de 6 à 7 %, les chargeurs préféraient donc stocker un maximum de marchandises. L’exercice passé a également été marqué par une baisse de la demande dans le secteur automobile et par un mouvement de grève des douaniers français en début d’année. Enfin, les tonnages transportés à bord des trains de fret des entreprises ferroviaires se sont établis à des niveaux record. 

Actu-TL : Comment se sont déroulés les quatre premiers mois de l’année ?
C. D. : Hors effets conjoncturels précités, nous étions en ligne avec nos prévisions établies quelques mois plus tôt. Puis le trafic a été directement impacté courant mars par les mesures de confinement prises successivement par l’ensemble des pays européens. La baisse de la consommation qui en a résulté a entraîné une chute des trafics transportés de l’ordre de 40 %. Pour autant, nous avons constaté une forte croissance des produits issus du commerce en ligne. Ce secteur est donc clairement un relais de croissance pour nos activités à l’avenir. Enregistrant également une évolution à la hausse à deux chiffres, le trafic des camionnettes à bord de nos Navettes Passagers résulte, pour sa part, des capacités rendues disponibles par une moindre demande dans le secteur passagers. Les conducteurs restent à bord durant la traversée, ce qui permet de respecter les règles de distanciation sociale prises par les gouvernements. Précisons encore que les investissements que nous avions réalisés courant 2019 se révèlent actuellement fort utiles durant cette crise sanitaire. Ainsi, à la faveur de l’acquisition de nouveaux équipements digitaux, nous avons drastiquement développé les échanges d’informations sans contact. Nous avons parallèlement mis à la disposition des chauffeurs routiers de nouvelles installations sanitaires ayant accompagné la mise en service d’un nouveau grand parking sur le terminal français. Ces mêmes chauffeurs disposent, en outre, de plats chauds depuis le début de cette semaine. 

Actu-TL : Quel est l’état du trafic à l’heure actuelle ? 

C. D. : Nous sommes en progression depuis début mai à la faveur de l’anticipation des mesures prises dans le cadre du déconfinement. Nous profitons, sur ce point, de la réouverture progressive des points de vente au Royaume-Uni. C’est en particulier vrai pour le secteur de la jardinerie qui s’approvisionne, notamment, aux Pays-Bas. Nous avons également des signaux positifs de l’industrie automobile qui a repris progressivement la production depuis deux semaines. S’agissant cette fois du retour à la normale, cela dépendra étroitement des règles de déconfinement prises par les pays. Il est clair que la réouverture des points de restauration aura nécessairement un effet sur les volumes acheminés. Dans ces conditions, et avec l’inconnue résiduelle que constitue l’importance du pouvoir d’achat à l’issue de la crise sanitaire, nous ne prévoyons pas de retour à la normale de nos trafics avant cet été. 

Chiffres clés de l’activité Eurotunnel en 2019

Service Navettes
Trafic (en nombre de véhicules)          2019                2018        Variation
Navettes camions                            1 595 241        1 693 462              - 6 %

Réseau Ferroviaire
Service de trains de fret des Entreprises ferroviaires            
Nombre de tonnes                           1 390 303        1 301 460              + 7 %
Nombre de trains                                    2 144               2 077              + 3 %     

Auteur

  • Propos recueillis par Olivier Constant  

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format