Menu
S'identifier

Bruxelles dévoile le dernier volet du paquet mobilité

Actu-Transport-Logistique.fr | Actualité | publié le : 17.05.2018 | Dernière Mise à jour : 17.05.2018

"Tous les secteurs doivent contribuer au respect de nos engagements en faveur du climat au titre de l'accord de Paris. C'est pourquoi nous proposons pour la toute première fois des normes de l'UE...", plaide Miguel Arias Cañete, commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie de la Commission européenne.

Crédit photo Europa.eu

La Commission européenne vient de dévoiler le troisième et dernier volet de son paquet mobilité. Au programme : des restrictions d‘émissions pour les poids lourds, la préparation des véhicules autonomes et l’échange d’information dans le transport de marchandises.

La dernière salve remontant à novembre 2017, la Commission européenne vient de livrer le troisième et dernier volet de son paquet mobilité. "Tous les secteurs doivent contribuer au respect de nos engagements en faveur du climat au titre de l'accord de Paris. C'est pourquoi nous proposons pour la toute première fois des normes de l'UE afin que les poids lourds neufs soient plus économes en carburant et émettent moins de CO2", plaide Miguel Arias Cañete, commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie de la Commission européenne, dans un communiqué de presse.

Des émissions CO2 limitées pour les PL

Les dispositions envisagées prévoient notamment qu’en 2025, tous les nouveaux camions immatriculés dans l'Union émettent des émissions moyennes de CO2 inférieures de 15 % à celles de 2019 et de 30 % en 2030. "Ces objectifs permettront aux entreprises de transport, principalement des PME, de réaliser d'importantes économies grâce à une consommation de carburant plus faible, 25 000 € sur cinq ans", assure la Commission européenne.

L’arrivée des véhicules autonomes

Autre versant susceptible de concerner directement le transport routier : la mobilité connectée et automatisée. Dans un contexte où "des véhicules totalement autonomes ne devraient pas tarder à apparaître", la Commission veut mettre en place un environnement entièrement numérique pour l'échange d'informations dans le transport de marchandises. Une initiative qui permettra, selon elle, de réduire "les formalités et facilitera les flux d'information numérique pour les opérations logistiques."

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format