Menu
S'identifier

Transport maritime

Upply prévient contre l’effet boomerang

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 25.03.2020 | Dernière Mise à jour : 25.03.2020

Jérôme de Ricqlès, expert du transport maritime pour Upply.

Crédit photo DR

Selon Jérôme de Ricqlès, qui travaille pour Upply en tant qu’expert du transport maritime, la filière logistique et portuaire doit tout à la fois gérer l’urgence actuelle, avec la priorité donnée à l’alimentaire et aux produits pharmaceutiques, et se préparer au redémarrage pour éviter d’être « prise à contrepied » en Europe, alors que la situation se normalise progressivement dans les ports chinois. C’est ce qu’il appelle l’effet boomerang : si l’Europe ne continue pas à « appuyer sur la pédale d’accélérateur » sur tous les secteurs économiques forts (tout en respectant les impératifs sanitaires), le marché risque de se retrouver en panne quand se produira le redémarrage des échanges. Sur le blog de la plate-forme digitale spécialisée dans le transport, Jérôme de Ricqlès plaide par ailleurs pour un assouplissement ponctuel de la réglementation de 2013 en ce qui concerne l’obligation d’utiliser des conteneurs reefer (qui connaissent actuellement une pénurie) pour le transport maritime de produits pharma depuis l’Asie, les températures printanières dans l’Hémisphère nord le permettant. Il serait également souhaitable, selon lui, que les Etats incitent les compagnies maritimes à accélérer (ponctuellement, là encore) les vitesses commerciales des navires pour réduire les temps de transit (et gagner une semaine). Rappelons que les armateurs pratiquent depuis plusieurs années le « slow steaming »,  la réduction volontaire de la vitesse opérationnelle de leurs navires pour en diminuer la consommation. « On va brûler ponctuellement un peu plus de fuel. C’est le prix à payer, mais il reste acceptable face aux enjeux auxquels nous sommes confrontés » écrit Jérôme de Ricqlès. JLR

Pour lire l’intégralité du texte de Jérôme de Ricqlès sur le blog d’Upply, cliquez ici

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Monoprix démarre son site alimentaire automatisé par Ocado

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format