Menu
S'identifier

Grande distribution

Un outil pour lutter contre les pénalités logistiques abusives

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 07.02.2019 | Dernière Mise à jour : 11.02.2019

Ce document s’appuie sur la réflexion d’un groupe de travail réunissant les représentants de la grande distribution et de ses fournisseurs, ainsi que la Direction générale de la concurrence.

Crédit photo Tilt Import

La Commission d’examen des pratiques commerciales (CEPC) vient de publier son guide de bonnes pratiques relatives aux pénalités logistiques. Elle y livre 15 recommandations.

La Commission d’examen des pratiques commerciales (CEPC), à qui la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances et le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation avaient demandé en juillet dernier de se pencher sur la question, vient de publier son guide de bonnes pratiques relatives aux pénalités logistiques.

Ce document s’appuie sur la réflexion d’un groupe de travail réunissant les représentants de la grande distribution et de ses fournisseurs, ainsi que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Il décrit les principes pragmatiques et les bonnes pratiques applicables lors de la conclusion du contrat, lors de l’exécution du contrat et au moment du règlement des litiges (retard ou problèmes de livraison).

Un appel à la tolérance

Parmi les 15 recommandations de ce document figurent notamment un appel à la tolérance au bénéfice des fournisseurs, à la fois dans la détermination du taux de service (rapport entre les produits commandés et les produits livrés conformes) et dans l’appréciation des retards de livraison, la nécessité de prévoir des exigences différenciées notamment pour les produits soumis à des aléas particuliers comme les produits "bio" par exemple, et la nécessité de prévoir un principe de réciprocité dans les pénalités, dans le cas où le distributeur manquerait à ses obligations.

Le communiqué gouvernemental indique par ailleurs que la DGCCRF, qui relève du ministère de l’Economie, sera très mobilisée pour lutter contre les pratiques abusives sur ce sujet, lors de ses contrôles menés chaque année au sujet de l’équilibre des relations entre fournisseurs et distributeurs. 

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Arthur Loyd Logistique progresse sur tous les fronts

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Concerto livre 70 900 m² à Easydis près de Montauban

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

La Foir’Fouille équipée par Acteos

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format