Menu
S'identifier

Immobilier logistique (suite)

Tous les métiers de P3 mis à contribution

Supply Chain Magazine | 3247 | publié le : 04.12.2020 | Dernière Mise à jour : 04.12.2020

A Saint-Martin-de-Crau (13), un nouvel occupant a été signé neuf mois en amont de la libération des lieux par Katoen Natie.

Crédit photo P3 Logistic Parks

La remobilisation de P3 en France s’illustre aussi bien en matière de développement de nouveaux parcs et de projets clés en main (avec la maitrise de foncier disponible que cela suppose), que de modernisation et d’acquisition de sites existants, ou de positionnement sur le créneau émergeant de sites logistiques plus urbain. Sa capacité à développer des projets à moyen et long terme s’illustre notamment près de Rouen, où un appel à projet piloté par les autorités portuaires a confié à P3 le développement d’une zone permettant d’implanter jusqu’à 65 000 m² d’entrepôt, avec l’avantage de pouvoir profiter de la proximité du port pour traiter des flux conteneurisés, ou de bénéficier des installations multimodales. « La moitié du site devrait rapidement être mobilisée pour le développement clé en main d’un site de plus de 25 000 m² orienté cross-docking et livraison du dernier km, pour une livraison envisagée mi-2022 », indique le DG France Christophe Chauvard. Un autre programme sur un calendrier similaire est mené dans l’agglomération lilloise, à Seclin, avec la capacité de développer un site de plus de 23 000 m² malgré la complexité liée au contexte très urbain, notamment en matière d’ICPE. Toujours dans les Hauts-de-France, à Laon, P3 avait annoncé cet été avoir remporté un appel d’offres qui lui confie en exclusivité le développement d’un nouveau parc logistique (voir NL 3173), avec des discussions avancées pour développer des projets de 12 à 24 000 m² tournés vers le stockage de matières dangereuses, sachant que le potentiel sur place permet aussi d’envisager l’implantation d’une plateforme XXL de plus de 100 000 m². Au-delà de ces programmes, c’est aussi une logique d’acquisition qui sous-tend les ambitions de P3 en France. Début 2021, c’est un entrepôt existant à Marseille qui devrait rejoindre le parc, avec des capacités à commercialiser, tandis que près d’Orléans, c’est l’acquisition en Vefa d’un projet initié par un autre développeur qui est à l’agenda. Le tout suppose une dynamique de commercialisation qui s’est déjà illustrée en cette année 2020, par exemple pour compléter les 30 000 m² d’un entrepôt à Brétigny au sud de Paris, où le groupe Elis (voir NL 3002) s’est vu rejoindre par l’enseigne Comptoir des Jardins. Et c’est 9 mois en amont du départ de Katoen Natie d’un site à Saint-Martin-de-Crau que P3 a trouvé un successeur dans les murs, un acteur de la distribution spécialisée. Le même challenge est à relever à Montpellier, où l’enseigne en difficulté, Orchestra, quittera mi-2021 un entrepôt de près de 40 000 m².  MR

A Saint-Martin-de-Crau (13), un nouvel occupant a été signé neuf mois en amont de la libération des lieux par Katoen Natie.
P3 Logistic Parks

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Maxime Rabiller

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format