Menu
S'identifier

Logistique du froid

Stef voit sa croissance figée par le Covid-19

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 28.04.2020 | Dernière Mise à jour : 28.04.2020

Stanislas Lemor, Pdg de Stef.

Crédit photo Stef

En raison de la crise du coronavirus, le CA du logisticien du froid Stef a baissé de 1,1 % au 1er trimestre (793,4 M€). « Notre groupe aura connu des performances très contrastées sur la période, explique Stanislas Lemor, Pdg de Stef. Si nos activités sont restées bien orientées au cours des deux premiers mois de l’année, avec une progression du chiffre d’affaires de 3 %, elles ont été très fortement impactées au mois de mars (- 9 %) en raison des mesures de confinement décidées dans tous les pays européens. » Les évolutions enregistrées par le prestataire sur toute la période n’ont pas pour autant été identiques selon ses activités et zones géographiques d’intervention. Au 1er trimestre, les recettes de son activité de transport de passagers/fret opérée entre le continent et la Corse via sa filiale La Méridionale ont chuté de 50,5 %, et celle de ses activités transport/logistique France ont progressé de 1,3 % (486,6 M€). Stef a été impacté ici par les effets du confinement auprès des acteurs RHD et Seafood, mais aussi enregistré une activité soutenue auprès de la GMS, via notamment un apport supplémentaire des canaux de distribution e-commerce. « Sur le segment frais, les activités ont connu un bon niveau de tonnages transportés sur les deux premiers mois et le début du mois de mars, et ont en revanche été particulièrement difficiles les 15 derniers jours de mars en raison d’une très forte désorganisation des flux liée à la crise », note aussi le logisticien dans un communiqué. A l’international, où le prestataire a vu son CA trimestriel progresser de 4,2 % (204,6 M€), les évolutions ont été contrastées d’un pays à l’autre, Stef enregistrant une baisse de 1,5 % en Italie et une hausse de 5,5 % en Espagne. « L’Italie a été affectée dès fin février par l’arrêt de la production des industriels agroalimentaires nationaux et des activités Seafood », indique le logisticien. Comme en France, l’Espagne a bénéficié d’une bonne performance auprès de la GMS contrebalançant la baisse d’activité en RHD. « Notre groupe dispose de fondamentaux solides qui devraient lui permettre de faire face à cette crise d’une ampleur inédite, même si les mesures prises pour affronter la pandémie continueront d’avoir un impact important sur les activités au cours du deuxième trimestre », conclut Stanislas Lemor. AD

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Armindo Dias

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Nouveau PDG et ambitions renforcées pour Geopost / DPDgroup

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Adisseo étaye ses ambitions de croissance avec FuturMaster

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format