Menu
S'identifier

E-commerce

Neopost Shipping emballe la performance de Cdiscount

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 07.02.2019 | Dernière Mise à jour : 08.02.2019

Daniel Malouf, Pdg de Neopost Shipping (G), et Pierre-Yves Escarpit, DG adjoint de Cdiscount en charge des achats de la supply chain et des SI

Crédit photo   © M. Rabiller

C'est sur son site de Réau (77), ouvert en septembre 2017, que Cdiscount a détaillé hier la relation tissée depuis 2016 avec Neopost Shipping. L'e-commerçant avait été le 1er en France à opter pour la machine d'emballage CVP-500 développée par Neopost, qui assure l'optimisation sur mesure et en 3D des colis. C'est même son 1er client mondial avec la récente installation sur le site historique de Cdiscount à Cestas (33) d'un 4e exemplaire de cet équipement de pointe. En tout, une trentaine de CPV-500 ont été installées dans le monde, jusqu'aux Etats-Unis et au Japon, avec un ROI de l'ordre de 2 ans, voire 3 avec de moindres volumes, assure son constructeur. « Au-delà de l'automatisation et des gains en productivité, nous menons cette chasse au vide dans les colis à la fois pour améliorer l'expérience client et réduire leur taille de -30%, donc le volume à expédier et le nombre de camions mobilisés, indique Pierre-Yves Escarpit, DG adjoint de Cdiscount en charge des achats, de la supply chain et des SI. Le ROI repose aussi sur une réduction de -20% des coûts d'emballage, en intégrant la suppression du kraft de calage, malgré un carton spécifique plus cher et un volume minime de chutes ». En pratique, Cdiscount s'est équipé de 3 CVP-500 entre 2016 et 2017, qui emballent déjà 30 à 35% des 7 à 8 millions de colis de taille éligible (sur 21 M expédiés l'an dernier). Avec la 4e déployée à Cestas, ce taux atteindra les 60% d'ici fin 2019. Et même 100% sur le site bordelais en 2020, vu qu'il accueillera dès juin prochain et en première mondiale le 2e modèle de la gamme de machines 3D de Neopost Shipping. « Cette CVP-1000 résulte d'une re-conception afin de doubler la productivité, de 500 colis/h sur notre 1er modèle. Le prototype tourne déjà sur notre site de production de Drachten, au Nord des Pays-Bas, et son déploiement pilote dans une logique de co-développement chez Cdiscount la fiabilisera pour atteindre 1000 colis/h en vitesse effective. L'autre atout-clé sera l'assemblage de colis plus petits, de 5 cm de haut, voire moins à l'avenir, contre 10 cm aujourd'hui », explique Daniel Malouf, le Pdg de Neopost Shipping. Le lancement commercial suivra courant 2019, tandis que le succès du modèle précédent se confirme, par exemple en France à la Fnac ou récemment chez Bricoprivé. MR

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Maxime Rabiller

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Idéa diversifie sa palette en région toulousaine

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Everoad peut s’intégrer à Transporeon via un partenariat

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

SOS Accessoire monte en puissance avec Savoye

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format