Menu
S'identifier

Brexit

MGI prêt à développer un outil pour toute la Côte d’Opale

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 05.03.2019 | Dernière Mise à jour : 05.03.2019

Depuis hier, la grève du zèle des douaniers de Calais et de Dunkerque entraîne de longues files d’attentes de poids lourds sensées préfigurer le Brexit. C’est précisément pour chercher à anticiper et à atténuer ces effets négatifs du Brexit que l’année dernière, CCS Hauts-de-France, la société gérante de l’outil de CCS (Cargo Community System) sur le Port de Dunkerque, a mandaté son prestataire MGI (éditeur du CCS AP+) pour mener une étude sur les flux rouliers transmanche de la Côte d’Opale (Boulogne-sur-Mer, Calais et Dunkerque). L’objectif était notamment d’estimer la faisabilité technique et les coûts d’un nouveau module Channel Pass qui serait intégré à Ci5, la nouvelle génération d’AP+ développée par MGI (et opérationnelle sur le port de Marseille). En prenant en compte les particularités des différents trafics de chaque opérateur, tant maritime que ferroviaire, et la configuration des différentes installations portuaires et de Getlink (nouvelle appellation d’Eurotunnel), ce module serait conçu pour garantir la fluidité du passage des marchandises en permettant d’anticiper la transmission d’information et de documents dématérialisés entre tous les acteurs de la chaine logistique aussi bien à l’import qu’à l’export. Le cahier des charges de la solution, qui comprendrait également une version mobile, a été présenté fin décembre lors d’une réunion où étaient notamment présents le Port de Dunkerque, la SEPD (exploitant des ports de Boulogne-sur-Mer et Calais), Getlink et la Région haut de France. « Pour continuer de garantir une véritable souplesse et interopérabilité, il faut que ce système soit déployé à minima à l’échelle de l’ensemble des opérateurs de la Côte d’Opale » a déclaré Jean-Charles Le Gall, DG de CCS Hauts-de-France. MGI est prêt à aller plus loin mais pour l’heure aucune décision n’a été prise quant à un financement des coûts de développement du projet. A noter par ailleurs qu’en ce qui concerne le Port de Dunkerque, la migration du CCS AP+ vers Ci5 est prévue pour la fin octobre 2019, après certains développements spécifiques, notamment au niveau de certaines fonctionnalités de l’outil concernant le groupage et le vrac. JLR

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Mutual Logistics signe avec Solinest sur son futur site de Poupry

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Poilâne adopte PTV Route Optimiser

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Rhenus Logistics accrédité Medlink Safe à Marseille

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format