Menu
S'identifier

Public-privé : l’État soutient le projet Le Havre Smart Port City

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 16.09.2019 | Dernière Mise à jour : 16.09.2019

Le plan d’investissement du projet Le Havre Smart Port City s'élève à 241 M€ (206 M€ en fonds propres, 24,5 M€ via une sollicitation du PIA3 Territoires d’Innovation et 10,5 M€ en subventions).

Crédit photo Haropa-Port du Havre

Le projet de la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole, baptisé Le Havre Smart Port City, va bénéficier de financements auprès de la Banque des Territoires avant la fin 2019.Il a été retenu par l'Etat parmi les 24 projets lauréats de l’appel à projets Territoires d’Innovation du 3e volet du Programme Investissement d’Avenir (PIA).

Parmi les 24 projets lauréats de l’appel à projets Territoires d’Innovation du 3e volet du Programme Investissement d’Avenir (PIA), l’État a retenu celui de la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole baptisé Le Havre Smart Port City. A ce titre, celui-ci va bénéficier de financements auprès de la Banque des Territoires avant la fin 2019.

Initié en 2017 et réunissant près de 80 acteurs publics et privés tels qu’Haropa-Port du Havre et les sociétés Soget, Siemens ou Orange, le programme ambitionne de bâtir en dix ans un territoire d’innovation au service de l’excellence urbaine, portuaire et industrielle sur la vallée de la Seine, et englobe 21 projets d’équipement et de démonstrateurs financés via un plan d’investissement de 241 M€.

Fluidifier la mobilité des marchandises

Sont notamment prévus des investissements dans des équipements numériques qui permettront de proposer de nouvelles offres de services afin de fluidifier la mobilité des marchandises (projet Mobi smart port), la création d’une société pour déployer une plateforme d’offre de services assurant la cybersécurité du port et des industries de la zone industrialo-portuaire (projet Plateforme pour la cybersécurité portuaire et maritime), ainsi que la mise en place d’une entreprise chargée du développement d’une plateforme d’échanges de données et d’une offre de services répondant aux enjeux de performance du port et du territoire (projet Plateforme smart data services).

Il est par ailleurs prévu la recapitalisation d’une PME innovante développant des applications big data centrées sur le monitoring environnemental et l’optimisation des activités portuaires (projet Smart port big data).

 

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Armindo Dias

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Alstef Group imprime sa marque à l’échelon mondial

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Snowleader réhabilite et automatise un ancien site Caterpillar

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Deux AGV pour diversifier la cible

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format