Menu
S'identifier

Intralogistique

Les AGV d’IFollow percent en entrepôt frigorifique

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 13.09.2019 | Dernière Mise à jour : 13.09.2019

Ifollow compte désormais une vingtaine de collaborateurs, et bientôt deux modèles au catalogue.

Crédit photo IFollow

Après avoir planché sur l’IA en fin d’études à CentraleSupélec, Nicolas Menigoz et Vincent Jacquemart ont créé la société iFollow en mars 2017 avec l’idée de lancer un caddy de supermarché autonome. À peine deux ans plus tard, c’est en entrepôt frigorifique qu’ont commencé à circuler leurs premiers AGV iLogistics. « Un business angel nous a réorienté vers le créneau plus porteur de la logistique, et mis en relation avec le distributeur de produits surgelés Toupargel pour développer un AGV assistant la préparation de commandes, qui en réduise aussi la pénibilité », retrace Nicolas Menigoz, directeur général et technique de la start-up. La version initiale assemblée au printemps 2018 est testée 7 mois en POC sur un site normand de Toupargel, et conduit à développer le premier modèle commercialisable, baptisée iLogistics. Son format est plus compact (moins de 80 x 150 cm), la charge utile est passée de 180 à 300 kg, sachant que l’AGV optimise le parcours et guide le préparateur vers chaque nouvel emplacement de produit à prélever. L’interface homme/machine repose sur une application Android, et le lien est assuré avec le WMS via des API. Cinq exemplaires ont été livrés avant cet été à Toupargel, et une dizaine devraient suivre d’ici fin 2019. Entre-temps, suite à la participation d’Ifollow aux grands salons internationaux, des projets se sont mis en route outre-Manche, en Europe de l’Est, et jusqu’au Japon où trois exemplaires ont été envoyés à un intégrateur. Depuis sa création, la start-up a levé 1,8 M€ et elle emploie une vingtaine de collaborateurs. « Au-delà de l’intérêt initial du secteur frigorifique, notamment les 3PL, c’est le principe d’AGV guidant le préparateur qui intéresse, sa facilité de prise en main, ainsi que la dispense d’équipements préalables à déployer dans l’entrepôt. D’où un ROI potentiellement inférieur à 18 mois », poursuit Nicolas Menigoz. L’heure est déjà à étoffer la gamme, avec le lancement cet automne d’une version déplaçant une tonne pour la manutention de charges lourdes dans l’agroalimentaire, la grande distribution ou l’industrie. Les AGV iLogistics sont soit proposés soit en leasing, soit à l’achat (35 à 48 000 € au catalogue, selon le modèle). MR

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Maxime Rabiller

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Six start-up teintées supply dans les bagages de Business France

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Première installation de Manut-LM dans un entrepôt Drive

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Yper va lancer une nouvelle plateforme collaborative pour professionnels

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format