Menu
S'identifier

Brexit : l'écosystème portuaire calaisien épaulé par Soget

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 18.03.2019 | Dernière Mise à jour : 18.03.2019

Hervé Cornède, le président du directoire de Soget

Crédit photo c_Houri / GPMH

La fédération maritime du port de Calais, qui regroupe une trentaine d'entreprises utilisatrices des infrastructures portuaires calaisiennes, et son partenaire l'éditeur Soget, ont travaillé ensemble sur la définition des procédures et de nouvelles fonctionnalités d'EasyBrexit pour se préparer au scénario d'un Brexit dur. 

 Les acteurs de la place portuaire de Calais, premier port transmanche français, sont mobilisés dans la perspective d'un Brexit dur, quelle qu'en soit l'échéance. Il faut dire que ces flux représentent plus de 95 % de son activité, avec le transit de quelque 2 M de camions par an. Pour tâcher de préserver la fluidité des opérations sur place, la Fédération Maritime du Port de Calais mise notamment sur son partenariat avec Soget, mis en place il y a presque 10 ans sous l'impulsion des autorités douanières régionales avec l'adoption du Port Community System (PCS) de l'éditeur havrais.  Ce dernier a justement développé une plateforme d'échange de marchandises et d'informations ad hoc, lancée en novembre dernier sous le nom d'EasyBrexit, et a depuis veillé à son interfaçage avec le SI Brexit mis en place par les douanes françaises (voir NL 2873). « EasyBrexit permet d’automatiser et d’anticiper la transmission de données et la réalisation des formalités déclaratives adaptées aux flux transmanche. Outre une nouvelle organisation opérationnelle, il nous semble indispensable d’avoir un outil informatique performant pour absorber l’augmentation des + 3 % de fret par an et conserver la fluidité des échanges. D'où nos échanges avec les équipes Soget pour imaginer les procédures et flux informatiques de demain », témoigne Franck-Edouard Tiberghien, délégué général de la fédération maritime, qui regroupe une trentaine d'entreprises utilisatrices des infrastructures portuaires calaisiennes. De son côté, Soget fait valoir que c'est avec ces acteurs locaux que son PCS a été adapté aux flux ferry. « Jusqu’alors, c'était surtout les formalités liées aux droits de port que nous gérions. Désormais, les marchandises pourront également être traitées dans EasyBrexit », relève Hervé Cornède, le président du directoire de l'éditeur. 

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Maxime Rabiller

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Voiteq Voice passe à l’IA

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

JJA déstructure ses commandes import dans l’outil Winddle

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Le schéma logistique de DSC en pleine transformation omnicanale

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format