Menu
S'identifier

Intralogistique

Le WMS de Manhattan sur un petit nuage

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 22.05.2020 | Dernière Mise à jour : 22.05.2020

L’interface utilisateur de Manhattan Active WM, la version « cloud native »du WMS de Manhattan Associates, a été entièrement repensée en s’inspirant des dernières avancées des sciences du comportement et de la théorie de la « gamification ».

Crédit photo Manhattan Associates

« L’application Supply Chain la plus avancée technologiquement  du marché ». Eddie Capel, le président et CEO de l'éditeur américain Manhattan Associates, n’a pas lésiné sur les superlatifs pour qualifier la nouvelle version de son WMS, dénommée Manhattan Active WM et entièrement « cloud-native », c’est-à-dire basée sur une architecture adaptée à ce mode de fonctionnement sur le cloud. « C’est le dernier WMS que vous achèterez de votre vie » a-t-il lancé fièrement, en martelant à plusieurs reprises qu’avec ce WMS, les entreprises n’auront plus besoin de se préoccuper des montées de versions logicielles, puisque les nouvelles fonctionnalités sont rajoutées régulièrement et immédiatement accessibles via le cloud. Autre grand argument mis en avant par Manhattan Associates pour son WMS en mode cloud : l’élasticité de la puissance de calcul (désignée également sous l’anglicisme scalabilité).  Par opposition au mode traditionnel de licence logicielle on-premise (sur site), l’architecture cloud permet automatiquement de monter en charge en activant dans le data center autant de serveurs qu’il sera nécessaire pour l’application du client, en cas par exemple de variations de volumétrie, saisonnières ou non prévues. Pour accélérer la mise sur le marché et réduire la formation, Manhattan Associates en a profité également pour intégrer dans l’offre de nouveaux assistants de configuration, ainsi qu’une boîte à outils (toolkit) pour aider les entreprises à concevoir, développer, et maintenir leurs propres extensions ou personnaliser la nouvelle interface utilisateur, conçue en s’inspirant des dernières avancées des sciences du comportement et de la théorie de la « gamification ».  Dans Manhattan Active WM, disponible dès le mois de juillet, l’éditeur promet également des fonctionnalités « repensées », telles que la gestion des ressources et l'optimisation des emplacements (slotting),  et un recours plus poussé aux algorithmes de machine learning. Intégré à la solution, le système d’exécution d’entrepôt (WES) permet de coordonner les missions du WMS avec n’importe quelle combinaison d’équipements automatisés et de robots. La version cloud présente d’ailleurs l’avantage d’accélérer les mises en oeuvres de projets d’automatisation en entrepôt en proposant une intégration pré-certifiée et prête à l’emploi aux fournisseurs d’équipements robotisés, via le réseau Manhattan Automation Network (les sociétés Kindred AI, Locus Robotics, Matthews Automation Solutions, Right Hand Robotics et VCO Systems font notamment partie de la liste des partenaires certifiés). JLR

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format