Menu
S'identifier

Prestataire pharma

Le français EHDH en passe de racheter Movianto

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 17.01.2020 | Dernière Mise à jour : 17.01.2020

En passe de racheter Movianto, le français EHDH appuie jusque-là sa spécialisation pharma sur ses marques CSP, pour la logistique, et Eurotranspharma, pour le volet transport.

Crédit photo DR

Acteur global des prestations logistique & transport dédiées au secteur pharmaceutique, Owens & Minor a annoncé hier son intention de vendre ses activités européennes, regroupées sous la bannière européenne Movianto (qui s’appuie sur 20 entrepôts dans 11 pays, dont 2 en France, et emploie plus de 2 500 collaborateurs). La discussion est déjà très avancée avec le français EHDH, lui aussi au service de la pharma à travers ses branches CSP, pour les solutions logistiques, et Eurotranspharma, pour le transport des produits de santé, sans compter le spécialiste du transport express B2B Ciblex, racheté à Geodis en 2014. La transaction est encore en discussion, notamment avec les mandataires sociaux et pour boucler les questions d’obligations légales et d’autorisations administratives, mais elle pourrait être finalisée d’ici la fin du premier trimestre 2020. L’opération devrait ainsi faire d’EHDH un leader européen sur ce créneau des prestations pharma, sachant que ce groupe familial indépendant fondé en 1951 restait jusque-là concentré sur la France et le Benelux, avec ses 160 sites totalisant plus de 300 000 m² et employant quelque 2 600 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires cumulé de 650 M€. « La qualité des opérations, la réputation solide et les valeurs de Movianto sont en parfaite cohérence avec EHDH. Cette opportunité intervient à un moment-clé de notre développement et correspond à une demande du marché à disposer d’un interlocuteur unique pour répondre à l’ensemble des prestations logistiques et de transport au niveau européen », fait valoir dans un communiqué Stéphane Baudry, président du groupe, et petit-fils de son fondateur (à l’issue de l’opération, il en resterait l’actionnaire principal). Du côté d’Owens & Minor, la cession annoncée revient à un clair recentrage sur le marché américain, les moyens financiers tirés de l’opération devant lui permettre d’investir pour accentuer la spécialisation et la différenciation de ses produits et services. MR

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Maxime Rabiller

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Casino travaille avec DCbrain sur l’optimisation des livraisons

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Boa déploie chez Obut son premier miniload-maison

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Près de 40 nouveaux projets au compteur de Boa en 2019

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format