Menu
S'identifier

Digitalisation transport : Gefco mise sur le développement de Chronotruck à l'international

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 24.10.2019 | Dernière Mise à jour : 30.10.2019

Luc Nadal, président du directoire de Gefco, et Rodolphe Allard, fondateur et directeur général de Chronotruck.

Crédit photo A. Dias

Après la Pologne et la Belgique au 1er trimestre 2020, la plateforme collaborative de transport Chronotruck, filiale de Gefco depuis cet été, devrait attaquer en 2021 la Russie, l'Afrique du Nord et l'Amérique latine.

Filiale de Gefco depuis cet été, la plateforme collaborative transport Chronotruck sera opérationnelle en Pologne et en Belgique au 1er trimestre 2020. "Nous allons proposer des offres à destination de ces deux pays, et y développer des partenariats avec des transporteurs locaux", soulignait Rodolphe Allard, le fondateur et DG de Chronotruck, à l’occasion d’un point de Gefco sur sa démarche digitale. À ce jour, les flux traités par la start-up créée en 2016 concernent le marché national à 90-95 %, sa plateforme regroupant plus de 7 000 transporteurs et 9 000 chargeurs. Dans 95 % des cas, les demandes de ces derniers trouvent une solution via la plateforme grâce à différents algorithmes prédictifs (matching, pricing, dispatch et simplexity), affinés au jour le jour grâce au machine learning.

Chronotruck va par ailleurs déployer de nouvelles solutions en 2020 : dès le 2e trimestre, elle pourra être connectée par API aux TMS, et au second semestre, elle exploitera un algorithme de pooling afin de mutualiser les flux de transport de clients différents.

De nouveaux pays européens

C’est également sur la 2e partie de 2020 que la plateforme devrait se développer dans de nouveaux pays européens, avant d’attaquer en 2021 la Russie, l’Afrique du Nord et l’Amérique latine. D’ici là, plus de flux lui seront aussi apportés par son actionnaire. "Nous passons chaque jour 4 000 ordres de transport pour le compte de nos clients, pour l’essentiel effectués par email et téléphone. Nous souhaitons que 2 % de cette volumétrie bascule sur la plateforme d’ici fin 2019, et même atteindre 10 % sous 18 mois, indique Emmanuel Delachambre, président de Gefco France. Nous avons intégré Chronotruck dans notre réseau de 32 agences en France depuis le 1er juillet 2019, et c’est une bonne chose pour nous, nos équipes ainsi que pour les transporteurs. L’enjeu sera notamment de réduire notre kilométrage à vide, de l’ordre de 10 à 12 % à ce jour."

Avec sa propre plateforme digitale de services dédiés à l’automobile Moveecar, Gefco compte aussi optimiser ses relations avec certains acteurs de la supply chain automobile (concessionnaires, loueurs et gestionnaires de flottes), qui peuvent accéder à toute une série de prestations (stockage, réparation, transport…). "Gefco a pris le parti de devenir une entreprise phygitale", conclut Emmanuel Arnaud, VP commerce et marketing du groupe Gefco.

 

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Armindo Dias

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Voiteq Voice passe à l’IA

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

JJA déstructure ses commandes import dans l’outil Winddle

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Le schéma logistique de DSC en pleine transformation omnicanale

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format