Menu
S'identifier

E-commerce alimentaire

Argan livre à Monoprix la plateforme qu’automatisera Ocado

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 12.06.2019 | Dernière Mise à jour : 12.06.2019

Crédit photo Argan

La foncière française Argan annonce la livraison à Monoprix de la plateforme qui va lui servir à développer une nouvelle offre de e-commerce alimentaire. Situé au sud de Paris, à Fleury-Mérogis, le bâtiment a été construit par GSE et totalise 39 000 m² au sol, auxquels s’ajoutent 26 000 m² en mezzanine. La moitié des surfaces sont à température ambiante, et l’essentiel du reste en froid positif (2-4 °C), l’entrepôt disposant aussi d’une cellule de 1 500 m² en froid négatif  (-25 °C). C’est en mezzanine que s’installe un système automatisé de stockage et de préparation reposant sur la technologie du britannique Ocado, selon un accord d’exclusivité pour la France signé fin 2017 par maison-mère de Monoprix, le Groupe Casino, qui a signé avec Argan un bail d’une durée ferme de 12 ans (voir NL 2608). Cette installation exigeant un renforcement du dallage et une planéité absolue des mezzanines, les équipes de la foncière et du groupe de distribution ont travaillé de concert. La mise en route et la montée en puissance du système Ocado devraient se faire sur le 2ème semestre 2019, l’objectif de performance étant de préparer des commandes de 50 articles en moins de 5 minutes. Monoprix devrait donc attendre 2020 pour lancer commercialement ce nouveau service e-commerce portant sur un assortiment de produits alimentaires a priori sans équivalent, qui ciblera d’abord les consommateurs franciliens, avant un élargissement de la zone de couverture à d’autres régions du nord de la France (la réserve foncière permet d’ailleurs une extension ultérieure du site, si besoin). Vu la proximité d’une zone d’habitation, Argan a veillé à l’intégration paysagère du bâtiment en plantant un millier d’arbres autour du site, notamment au niveau du parking qui accueillera jusqu’à 500 véhicules légers et 250 camionnettes de livraison. Et comme sur l’ensemble de ces récents projets, la foncière a installé en toiture une centrale photovoltaïque sur 25 000 m². Dédiée à l’autoconsommation, elle affiche une puissance de 1 500 kWc et devrait contribuer à réduire les émissions de CO2 du site de 142 tonnes par an. Sur ce même volet environnemental, le groupe Casino entend miser sur le GNV pour tout ou partie de la flotte de camionnettes de livraison. MR

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Maxime Rabiller

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Corolle personnalise son étiquetage en entrepôt

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

LPR ouvre son 13ème centre de services en France

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format