Menu
S'identifier

Nouvelle vague

Éditorial | publié le : 01.11.2020 | Dernière Mise à jour : 10.11.2020

Image

Nouvelle vague

Crédit photo Jean-Luc Rognon

Depuis cet été, personne ne voulait croire à cette hypothèse compte tenu de ses conséquences économiques et sociales. Pourtant, nous y sommes : confinement, le retour. Pour un mois a minima. Bis repetita, les bars, restaurants et commerces définis comme non essentiels sont à nouveau fermés, mais le travail continue dans les entreprises, et à domicile partout quand c’est possible. D’un point de vue strictement économique, cette deuxième vague déferle sur un paysage déjà fortement sinistré par les effets de la première, que ce soit dans l’industrie (automobile et aéronautique) ou dans la distribution spécialisée (réduction de la voilure chez André, Camaïeu, La Halle, Naf Naf ou Celio). « L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer ! Je vous invite donc, dans la mesure des possibilités de chacun, à participer de cet effort en travaillant, en soutenant les entreprises qui, proches de chez vous, ont innové à travers des commandes à distance, la vente à emporter ou la livraison à domicile. Le gouvernement accompagnera les TPE/PME comme les artisans qui entreprendront des démarches de numérisation », lançait le président de la République dans son allocution télévisée fin octobre.

Dès la veille, les enseignes de la grande distribution, comme E.Leclerc ou Système U, cherchaient à rassurer les consommateurs sur l’absence de risque de pénurie, afin de prévenir les ruées incontrôlées vers les pâtes et le papier toilette constatées en mars. Pour les responsables supply chain, il s’agit à nouveau de naviguer en pleine tempête, en essayant de trouver un cap face à des conditions qui peuvent changer au jour le jour (ruptures de stocks, défaillance d’un fournisseur, fermeture d’une usine, d’un entrepôt, etc.). Sans céder au découragement ou à l’immobilisme, l’expérience acquise lors des mois écoulés leur sera bien utile. Les leçons du stress test géant du premier confinement ont conduit bon nombre d’entreprises à davantage collaborer en interne et en externe, et à intensifier le recours aux outils digitaux pour accroître la visibilité et la réactivité de leur supply chain (voir à ce sujet notre guide des nouveautés Supply Chain Event, maintenu malgré l’annulation de l’événement). Beaucoup ont aussi été contraints de faire évoluer leurs processus de prévision et de planification, c’est justement l’objet de notre enquête du mois. On le sait, ces périodes de confinement contribuent à accélérer fortement la croissance du e-commerce, qui prend plusieurs années d’avance sur ce qui était jusqu’alors envisagé. Vous découvrirez dans ce numéro comment les acteurs de l’immobilier s’adaptent à cette nouvelle donne pour livrer demain encore plus efficacement les grandes villes. Quand demain, on l’espère, rimera avec vaccin…

Retour au sommaire

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Image
Supply Chain Magazine I Éditorial

Nouvelle vague

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format