Menu
S'identifier

Logisticien solidaire, ça s’apprend

Formation | Institut Bioforce | publié le : 01.04.2019 | Dernière Mise à jour : 15.04.2019

Image

Logisticien solidaire, ça s’apprend

Crédit photo Muriel Jaouën

Chaque année, 2 000 personnes franchissent les portes de l’institut Bioforce pour se former aux métiers de la solidarité internationale. Depuis trente-cinq ans, cette structure associative basée à Vénissieux – et depuis deux ans à Dakar – dispense des programmes de référence, exclusivement dédiés aux professionnels de l’humanitaire.

Tout a commencé avec… la logistique. Au début des années quatre-vingt, lors d’une campagne de vaccination au Brésil, le docteur et entrepreneur Charles Mérieux constate les effets dommageables du manque de compétences en matière d’approvisionnement, d’organisation des process et d’utilisation des matériels. De retour en France, il aura à cœur de mettre en place une première formation en logistique humanitaire pour répondre aux contraintes spécifiques des terrains d’opération en solidarité internationale : absence de normes de sécurité, carences en matériel, nécessité de s’adapter aux qualifications du personnel local, exposition à la dangerosité d’environnements qui sont souvent le théâtre de conflits, etc. L’institut Bioforce naît en 1983, avec le soutien de partenaires dans les domaines de la santé et de l’enseignement supérieur (les hospices civils de Lyon (HCL), l’université de Lyon I, l’École nationale vétérinaire de Lyon, l’Insa de Lyon et l’institut Pasteur).

Homme-orchestre de la mission humanitaire

Depuis, les disciplines de formation se sont multipliées (coordination de projet, ressources humaines, protection de l’enfance, sécurité). Mais la logistique demeure, avec deux programmes majeurs : « Logisticien de la solidarité » et « Responsable logistique de la solidarité internationale ». Ce dernier cursus, lancé en 2017, ne pourra déboucher sur une certification qu’à compter de 2020. Dans l’intervalle, et de manière provisoire, les étudiants se voient délivrer le titre de « Logisticien de la solidarité internationale ».

« La logistique est au cœur de l’organisation d’une entreprise ou d’une mission humanitaire. Sans elle, le fonctionnement quotidien de la structure ou du projet est impossible », affirme Bertrand Quinet, responsable du centre de formation Bioforce Europe, qui capitalise dix ans d’expérience dans le secteur humanitaire, notamment chez Handicap International où il a exercé les fonctions de logisticien, administrateur et directeur de programme.

Souvent présenté comme l’homme-orchestre d’une mission humanitaire, le logisticien en solidarité internationale intervient dans trois domaines : comme garant de la bonne utilisation et de la maintenance des équipements techniques de la mission (parc véhicules, télécommunications, énergie, etc.) ; en tant que responsable de l’organisation de la chaîne des approvisionnements (achat, transport, stockage et distribution) ; et enfin comme pilote de la mise en place opérationnelle du programme humanitaire (campagne de vaccination, gestion d’un camp de réfugiés, programmes de sécurité alimentaire, etc.). Trois champs de responsabilité auxquels s’ajoutent le management des équipes logistiques et la gestion budgétaire.

Apprendre par le « faire »

« La valeur de notre offre tient à son étroite connexion avec les ONG. Nous étudions les situations de crise, analysons les besoins et les contraintes en termes logistiques, recensons les offres de postes. Tout cela débouche sur un référentiel de compétences que nous validons et affinons avec les professionnels du secteur », explique Bertrand Quinet. L’institut travaille en étroite coopération avec des ONG et des associations locales, partout dans le monde : Casa Alianza (Nicaragua), Morija (Burkina Faso), Save the Children (Pérou, Équateur), AILES (Île Maurice), United Nations Humanitarian Response Depot (Ghana), La Vie nouvelle (Bénin), Sourires (Cambodge), etc.

Comme tous les programmes de l’institut, les formations logistiques sont conçues sur un même modèle : une période de formation au centre (d’une durée variable selon les niveaux de diplôme) et une mission de validation des compétences effectuée sur un terrain d’opération pour le compte d’une ONG durant 6 à 9 mois. « 90 % des enseignants sont d’anciens professionnels de terrain. La grande singularité de Bioforce tient au poids de la dimension pratique des apprentissages. Notre premier souci, à tout moment, est de coller à la réalité des terrains », insiste Nicolas Proteau, formateur indépendant en gestion de la logistique support, logistique projet et gestion de la sécurité. Lui-même également diplômé de Bioforce (promotion 2005), il a effectué une vingtaine de missions d’urgence (sécurité alimentaire, eau, hygiène et assainissement, santé) dans des contextes de conflits armés et de catastrophes naturelles, pour le compte d’ONG comme Médecins du monde, Médecins sans frontières, Oxfam.

Moyenne d’âge, plus de 30 ans

L’objectif de l’équipe pédagogique est bien d’envoyer des spécialistes immédiatement opérationnels sur des terrains qui se sont incroyablement professionnalisés en quelques années. Une exigence accrue chez les employeurs, qui se retrouve dans le profil des candidats. Si le volume des candidatures est assez stable (deux à trois pour une admission), les étudiants se sont « seniorisés » (moyenne d’âge de 32-34 ans) et la demande formation s’inscrit de plus en plus dans une logique de parcours.

Pour accompagner ces professionnels, Bioforce a mis sur pied une batterie d’outils, de dispositifs et de ressources : chargés d’orientation pour préparer le projet professionnel, programme de conférences sur les grandes questions et les enjeux du secteur humanitaire et solidaire, salle informatique multimédia dédiée à l’apprentissage des langues, centre de documentation doté de 4 750 ouvrages, 80 périodiques, 2 000 rapports de stage, mémoires professionnels et comptes-rendus de mission. De plus, un site de 60 hectares à Saint-Laurent-de-Chamousset (Rhône) permet de simuler des situations d’intervention. Un véritable petit terrain d’intervention à proximité immédiate du campus.

Repères

Les deux programmes majeurs de l’institut Bioforce

Logisticien de la solidarité

Titre de niveau 3 (équivalent bac + 2).

Lieu : Vénissieux.

Formation initiale, accessible en VAE.

Durée : 6 mois + 6 mois de stage auprès d’une ONG en Europe + 6 mois de mission rémunérée.

Tarif : 10 210 €, 1 650 € en VAE.

Responsable logistique de la solidarité internationale, parcours profil initial ou parcours profil expérimenté

Titre de niveau 3 (équivalent bac + 2) et, à compter de 2020, titre de niveau 2 (équivalent bac + 4).

Lieu : Vénissieux ou Dakar.

Accessible en VAE.

Durée : 9 mois pour le parcours initial ou 3 mois pour le profil expérimenté + 6 mois de mission humanitaire dans une ONG.

Tarif : 1 1460 €, parcours initial. 5 830 €, parcours expérimenté.

Quelques anciens

Bernardo Cyprien, chargé de réhabilitation électrique terrain, Action contre la faim. Promotion 2016-2017.

Marie-Océane Bretagnolle, responsable logistique support, Action contre la faim, république démocratique du Congo. Promotion 2016-2017.

Élisabeth Plouchard, coordinatrice logistique, Triangle Génération humanitaire. Promotion 2017-2018.

Soazig Paquette, responsable logistique et approvisionnements, Médecins sans frontières Belgique, Guinée. Promotion 2017-2018.

Sanjiv Karna, manager plateforme logistique, Atlas Logistique (Handicap International). Promotion 2018-2019.

Retour au sommaire

Auteur

  • Muriel Jaouën

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format