Menu
S'identifier

Fabrice Dalla Muta, directeur supply chain et logistique Europe de Bolloré Logistics

Management | Témoignages | publié le : 01.12.2018 | Dernière Mise à jour : 12.12.2018

Image

Fabrice Dalla Muta, directeur supply chain et logistique Europe de Bolloré Logistics

Crédit photo

« Faire de la donnée une source d’amélioration permanente »

Améliorer la qualité, la performance, et mieux valoriser les compétences. C’est ainsi que Fabrice Dalla Muta, directeur supply chain et logistique Europe de Bolloré Logistics, résume la promesse de l’intelligence artificielle. « Les métiers du transport concentrent beaucoup d’actions manuelles répétitives, avec des sources d’erreurs importantes. Si l’on peut délester les collaborateurs de tâches manuelles pour les recentrer sur des missions à plus forte valeur ajoutée, on aura forcément gagné des points », explique-t-il.

Gagner des points. Dans des activités à faible marge et à très forte pression concurrentielle, l’intelligence artificielle est de fait envisagée comme un levier précieux dans la course aux parts de marché. « Ce secteur du transport dispose désormais des technologies qui permettent de capter, stocker et traiter la donnée à tous les étages de l’entreprise et à tous les maillions de la chaîne de valeur opérationnelle. Reste à intégrer la couche d’intelligence suffisante pour faire de ce matériau brut une source d’amélioration permanente des processus et de la qualité de service », souligne Fabrice Dalla Mutta.

Sur le papier, l’IA doit accompagner la migration de ces métiers vers une logique de plus en plus servicielle : donner les bonnes informations aux clients, instaurer une relation commerciale fondée sur la proposition de services plus que sur l’exécution d’ordres, innover dans le développement de nouvelles offres et anticiper des pics de suractivité (Black Friday, fêtes de fin d’année), critiques pour la gestion des ressources humaines. « L’IA doit ainsi permettre de capitaliser sur la donnée pour limiter les ruptures de charge, lisser les flux d’activité et réguler l’organisation opérationnelle », note le directeur supply chain et logistique.

Retour au sommaire

Image
Supply Chain Magazine I Management

Les salariés en attente de formation professionnelle

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format