Menu
S'identifier

Dossier finaliste n° 8 Nestlé Waters/Combronde Logistique, Régiorail

Retour aux sources et au ferroviaire chez Perrier

Forum | Les Rois de la Supply Chain 2019/8 dossiers en compétition | publié le : 01.12.2018 | Dernière Mise à jour : 12.12.2018

Image

Retour aux sources et au ferroviaire chez Perrier

Crédit photo

Afin de réduire son empreinte CO2 et d’accompagner les 16 % de croissance annuelle de la marque Perrier sur le continent nord-américain, Nestlé Waters a décidé, avec l’aide de ses partenaires, de réactiver en un temps record une liaison ferroviaire quotidienne et massifiée entre la source de Vergèze et le port de Fos-sur-Mer.

1. Problématique

Accompagner la croissance de la marque Perrier et faciliter l’accès au port de Fos-sur-Mer.

2. Solution mise en œuvre

Report modal vertueux : renaissance du ferroviaire au départ de la source Perrier.

Mise en place d’un train à traction électrique quotidien de 54 conteneurs par jour entre Vergèze (Gard) et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).

3. Objectif

Sécurisation du développement à l’export par un accès facilité au port.

Massifier les transports vers le port en contournant l’obstacle routier par une solution écologique.

4. Description

Les conteneurs vides de qualité alimentaire sont chargés à Fos sur les trains vides, puis sont acheminés par trains à traction électrique vers Vergèze.

Réception des wagons et manutention des conteneurs vides sur des châssis routiers pour être acheminés vers les quais de chargement de l’usine.

Manutention des conteneurs pleins, transfert des châssis routiers aux wagons, reconstitution de la rame de l’ITE usine au faisceau d’échange pour le départ vers Fos.

Acheminement des conteneurs pleins par trains à traction électrique vers les terminaux maritimes de Seayard et EuroFos à Fos-sur-Mer.

La boucle recommence tous les jours.

Pendant ce temps-là : grosse activité de transfert de donnés pour les transports ferroviaires et maritimes, formalités douanières et traçabilité permanente des wagons et des chargements jusqu’à la SKU.

5. Périmètre

Au départ de l’usine Perrier vers les marchés États-Unis, Canada et Mexique.

6. Date de mise en œuvre

Accueil des acteurs de la base multimodale : 3 septembre 2018. Premier train : 5 septembre 2018.

7. Durée de la mise en place

Lancement le 7 septembre 2017 et premier train le 5 septembre 2018 : 1 an. Un record !

8. Nombre d’utilisateurs concernés

13 500 conteneurs de palettes d’eaux minérales seront expédiés tous les ans par le ferroviaire, et plus de 3 000 conteneurs de palettes d’eau minérale le seront par la route. Toujours 7 acteurs pour le flux routier et 8 acteurs pour le flux ferroviaire.

– Le transitaire, pilote de flux et prestataire de Nestlé Waters.

– Le parc préparateur, prestataire de la compagnie maritime, préparateur de conteneurs en qualité alimentaire.

– L’entreprise ferroviaire (EF), transporte les conteneurs vides de Fos à Vergèze, et retour à Fos avec les conteneurs pleins.

– Le gestionnaire d’infrastructure (SNCF Réseau), alloue les sillons de circulation ferroviaire à l’EF.

– L’opérateur logistique s’occupe des manœuvres ferroviaires, de la manutention et des chargements de conteneurs.

– L’usine d’embouteillage Nestlé Waters, le client empoteur de conteneurs.

– Le terminal maritime, prestataire de la compagnie maritime, en charge du chargement des navires.

– La compagnie maritime, transporteur.

9. Difficultés rencontrées et réponses apportées

Problème : horaires de circulation ferroviaires saturés et contournement des plages de réponses apportées par les travaux ferroviaires.

Solution : les contourner en partant avant le trafic et en demandant aux terminaux de travailler de nuit (innovation).

Problème : circulation ferroviaire complexe sans être saturée.

Solution : mettre en place une personne responsable de la régulation (innovation du GPMM réalisée).

10. Résultats obtenus

Programme réalisé à 99,6 % dès le démarrage.

11. ROI estimé

Trois ans.

12. Perspectives d’évolution

Étape 1 : un 6e train hebdomadaire courant 2019 avec ouverture des terminaux les samedis.

Étape 2 : 2 trains par jour (10 hebdomadaires) à horizon 2021.

Étape 3 : reprise du trafic domestique en trains conventionnels (horizon 2022).

13. En quoi cette solution est-elle innovante ?

C’est un véritable report modal lourd et régulier.

Un vrai projet de renouveau ferroviaire. Le train de conteneurs le plus lourd de France : 2 360 tonnes. C’est un train optimisé de 750 mètres et 1 400 tonnes. Une dynamique forte pour le GPMM qui va permettre d’aider à justifier plusieurs dizaines de millions d’investissement. Déploiement d’une solution logistique nocturne et innovante hors navires pour les terminaux maritimes. Un projet mené en 1 an, depuis le lancement le 7 septembre 2017 jusqu’au premier train le 5 septembre 2018 !

14. En quoi le projet a-t-il impacté les performances de l’entreprise ?

Pure continuité du business en éliminant la complexité routière et la dérive des coûts. Permettre de suivre les 16 % de croissance annuelle vers ce marché. Projet Cap 2020 avec une usine capable de produire 2 milliards de bouteilles.

15. Le projet a-t-il une dimension développement durable ?

– 27 000 passages de camions supprimés et 2 628 tonnes de CO2 (programme Fret 21 soutenu par I’Ademe), locomotive électrique.

– Des solutions innovantes de graissage des appareils de voies.

– Utilisation de wagons neufs à frein composites pour réduire les nuisances sonores.

– Dalle de 7 000 m2 à éclairage à LED.

Société utilisatrice : Nestlé Waters

Secteur : agroalimentaire

CA annuel : 1,3 Md€

Effectif : 2 500 personnes

Nom et fonction du représentant : Jean-François Lagane, responsable ferroviaire et chef de projet Ballast

Sociétés partenaires : Combronde Logistique (locotration et reach stacker sur site), Régiorail (traction ferroviaire longue distance), SNCF Réseau et Infra (remise en état des infrastructures et mise en place des sillons), Brifer (remise en état de l’ITE), Région Occitanie, ERMEWA (wagons connectés pour geofencing et tracking des TC), groupe Bolloré (transitaire), GPMM (GID du port de Fos-sur-Mer), Sea Yard et Eurofos (terminaux maritimes), Arnal (parc préparateur de conteneurs)

Nom du représentant : Fabien Combronde, directeur général du groupe Combronde

Retour au sommaire

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format