Menu
S'identifier

Des outils et des méthodes pour digitaliser sa supply chain

Spécial | Supply Chain Event | publié le : 01.11.2018 | Dernière Mise à jour : 08.11.2018

Image

Des outils et des méthodes pour digitaliser sa supply chain

Crédit photo Armindo Dias

Pour sa septième édition, qui se tient les 11 et 12 décembre dans le pavillon 5.1 à la Porte de Versailles, à Paris, le salon Supply Chain Event mettra en lumière tous les enjeux et toutes les facettes de la supply chain digitale étendue via une centaine d’exposants et une vingtaine de conférences. L’occasion de se rendre compte que la révolution numérique est déjà bien avancée.

Traiter et interpréter des données en temps réel, réagir instantanément à des aléas, disposer d’indicateurs pertinents, choisir de bons partenaires, mettre en œuvre les technologies idoines et, surtout, piloter une supply chain digitale, tels sont les défis que cherche actuellement à relever la majorité des responsables supply chain. À l’instar de ce qui se passe dans d’autres domaines, il s’agit pour eux aussi d’exploiter et de maîtriser au mieux la data et de ne pas passer à côté de la révolution numérique. Cette nouvelle édition du salon Supply Chain Event arrive donc à point nommé : co-organisé par Reed Expositions et Supply Chain Magazine, l’événement a pour thématique « La supply chain digitale étendue », traitée sous différents aspects (stratégique, opérationnel, technique, success stories) avec, notamment, sur les deux jours, un cycle de conférences organisées autour de quatre grands carrefours (industrie, distribution et commerce, transport et logistique et organisation et nouvelles technologies).

Adoption de nouvelles solutions et présence d’Amazon

Big data, plates-formes collaboratives, intelligence artificielle, machine learning, standards, logiciels d’exécution et de pilotage, systèmes de saisie et de transmission de données, IoT, S&OP ou encore DDMRP, figureront parmi les sujets abordés, soit lors des conférences, soit sur les stands de la centaine d’exposants de cette 7e édition. Parmi les conférences qui devraient susciter l’intérêt et piquer la curiosité des visiteurs, on peut citer celle portant sur la restitution des résultats d’un atelier de travail mené au sein de l’Institut du commerce sur l’utilisation du machine learning et l’IA en supply chain. « Ces solutions sont très récentes, mais elles sont amenées à se développer très rapidement, observe Alain Bagnaud, directeur général du pôle transport et logistique de Reed Expositions France. Elles sont en outre intimement liées à la robotique qui prend chaque jour un peu plus d’importance dans le secteur de la supply chain. » Autre intervention qui devrait être suivie avec une très grande attention, celle d’Amazon Logistics France : le géant mondial du e-commerce doit y expliquer quelle organisation logistique a été mise en place pour satisfaire tous les consommateurs. « Et c’est lui qui nous a sollicités pour intervenir sur Supply Chain Event ! », relève fièrement Alain Bagnaud.

Retours d’expérience et success stories

Côté retours d’expérience, les visiteurs pourront, entre autres, découvrir comment Babolat pilote sa supply chain amont ou de quelle manière Essilor prend en compte les tendances marché dans sa planification. Quant à l’association Fapics, elle compte présenter un florilège de « success stories » autour du DDMRP !

Le networking aura bien évidemment toute sa place lors du salon, en particulier lors de la « nocturne » du 11 décembre (jusqu’à 20 heures). Des échanges fructueux favorisés par la plate-forme de mise en relation entre exposants et visiteurs, dénommée Supply Chain Connect. Vous avez dit digital ? « Pour la troisième année consécutive, nous décernerons en outre un Digital Supply Chain Award (le 12 décembre, à midi, en salle 1) », souligne Alain Bagnaud. Comme lors des deux dernières éditions, le jury composé d’une vingtaine de directeurs supply chain, directeurs logistiques ou encore dirigeants de grands comptes, sillonnera les allées pour rencontrer chaque candidat sur son stand. « Les modalités d’organisation de ce prix favorisent grandement les rencontres entre les membres du jury et les exposants », se félicite Alain Bagnaud. L’an dernier, c’est la jeune pousse toulousaine Ffly4u qui avait remporté ce prix pour sa solution Myria de localisation indoor/outdoor d’actifs logistiques, succédant à la start-up Everysens et à sa plate-forme IoT de traçabilité logistique. Toujours plus digitale et toujours étendue la supply chain…

Retour au sommaire

Auteur

  • Armindo Dias

Image
Supply Chain Magazine I Spécial

Programme des conférences

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format