Menu
S'identifier

Le référentiel RSE en logistique est né !

L’essentiel | Zap | publié le : 01.11.2018 | Dernière Mise à jour : 08.11.2018

Image

Le référentiel RSE en logistique est né !

Crédit photo JLR

Fruit de trois ans de travaux dans le cadre de la stratégie France Logistique 2025, le référentiel RSE de la logistique est désormais disponible en ligne sur le site du ministère des Transports. Ni un label ni une norme, mais plutôt un guide pour structurer sa démarche de responsabilité sociétale, ses 200 pages s’adressent aux opérateurs d’activités logistiques (OAL) ou à leurs donneurs d’ordre (DO). Cette méga-boîte à outils aborde les trois grands piliers de la RSE (environnement, social et économie) au travers de sept champs d’action, chacun englobant un ou plusieurs enjeux : gouvernance, droits de l’Homme, social, environnement, loyauté des pratiques, relations clients-consommateurs, implication dans les territoires. Le référentiel compte, au total, cinq fascicules : le premier est une entrée en matière, le deuxième permet d’identifier et de hiérarchiser les enjeux (parmi un total de 27) pour son entreprise, le troisième aide à fixer des objectifs stratégiques (avec des exemples de fiches pratiques pour déployer et mettre en œuvre des actions RSE en logistique), le quatrième fascicule accompagne le pilotage de la performance RSE et le choix d’indicateurs utiles (notamment entre donneurs d’ordre et prestataires), le cinquième, enfin, rassemble les documents de référence en annexe. Ce n’est pas un mode d’emploi : chaque entreprise doit trouver sa propre voie, en s’appuyant notamment sur la notion de « matrice de matérialité » (voir infographie ci-dessus), un outil permettant d’identifier et de hiérarchiser ses propres enjeux en matière de RSE, entre les « quick wins » et les enjeux à plus fort impact. D’ici janvier, une vingtaine d’entreprises ont accepté de se prêter à l’exercice de la hiérarchisation des enjeux parmi lesquelles Carrefour Supply Chain, Chep, Coca-Cola, FM Logistic, Jolival, Kuehne+Nagel, Martin Brower, Rautureau, les transports Cordier, Derval, et Premat, TSD, Schenker, SNCF Logistics, Stef ou encore Viapost.

Retour au sommaire

Image
Supply Chain Magazine I L’essentiel

Shiptify recrute un directeur du développement business

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format