Menu
S'identifier

Témoignage

Michel Albouy, professeur de finance à Grenoble École de management

Management | publié le : 01.09.2018 | Dernière Mise à jour : 12.09.2018

Image

Michel Albouy, professeur de finance à Grenoble École de management

Crédit photo

Gare au double discours !

« Dans une grande entreprise high-tech où j’exerçais une mission de conseil, j’ai découvert que chaque patron de business unit devait établir un quota minimum annuel “people with problems”, autrement dit de collaborateurs rendus moins performants du fait de facteurs professionnels ou de situation personnelle, et dont il fallait se séparer. Or, cette entreprise ne manquait pas, à toute occasion, de revendiquer haut et fort des pratiques managériales bienveillantes. »

Michel Albouy, professeur de finance à Grenoble École de management, pointe ici le grand danger du management bienveillant : le double discours. D’un côté, une posture publique, défendue avec conviction, et parfois de manière convaincante dans leurs prises de parole publiques et au gré des supports de communication interne ou externe. De l’autre, le ressentiment de salariés qui subissent des pratiques bien différentes.

Ce sont ceux qui en parlent le moins qui en font le plus

Pour le professeur, cette pratique du grand écart est une catastrophe sur le plan managérial. Elle disqualifie a priori et de manière durable la parole des dirigeants, et contribue in fine à la dégradation du climat social. « Et le problème, c’est que le fait est fréquent, tellement fréquent qu’il finit par produire une défiance générique de la population vis-à-vis des entreprises, poursuit-il. Au lieu de parler toujours plus de management bienveillant et d’agir en réalité à l’opposé, les dirigeants feraient mieux de moins en parler et d’agir réellement dans l’intérêt de leurs salariés. »

Retour au sommaire

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format