Menu
S'identifier

Decathlon, Kiabi et Leroy Merlin sur le podium de Great Place To Work

Management | Mes news RH | publié le : 01.09.2018 | Dernière Mise à jour : 12.09.2018

Trois enseignes de distribution, fortement teintées supply chain et logistique, se partagent le podium Great Place To Work 2018 dans la catégorie des entreprises de plus de 5 000 salariés. Ce palmarès, qui audite chaque année les entreprises où il fait bon travailler, a distingué cette année Decathlon, Kiabi et Leroy Merlin. L’institut Great Place To Work a notamment retenu trois démarches mises en œuvre dans ces trois entreprises.

Decathlon se démarque par la qualité de sa politique de promotion interne. La quasi-totalité des coéquipiers est recrutée en magasin très tôt (étudiants en contrat saisonnier par exemple) et se voit très vite confier des responsabilités, avec une forte incitation à regarder vers l’international. Très vite, les salariés peuvent devenir chef de produit, chef d’équipe ou encore auditeur, et ce, à Lille mais aussi à… Shanghai. Près de 4 % de la masse salariale sont dédiés aux formations d’évolution de carrière, dans une entreprise qui compte il est vrai 350 métiers dans le monde entier.

Chez Kiabi, Great Place To Work a retenu la forte prégnance des outils collaboratifs et réseaux sociaux, visant à une meilleure interaction entre intervenants : partage de bonnes pratiques, d’informations métiers, comme les nouvelles vitrines à mettre en place, les changements à opérer. Après le lancement en 2017 de la plateforme Wink, l’entreprise s’attelle à l’organisation du partage d’informations interpays.

Enfin, chez Leroy Merlin, c’est la culture du partage qui a fait la différence. Vision 2025, le programme lancé en 2015 pour co-construire l’entreprise à 10 ans, a ainsi impliqué les 22 000 collaborateurs du groupe et permis de collecter 32 000 idées.

Une formation référent QVT dans le transport maritime

Armateurs de France, organisation professionnelle des entreprises françaises de transport et de services maritimes, lance avec l’OPCA Transport et Services, une formation de référent qualité de vie au travail (QVT). En mars 2018 à Lorient, une douzaine d’armements s’est ainsi retrouvée pour une première session de formation, animée par un psychologue du travail, un addictologue, un assistant social et un médecin.

Retour au sommaire

Auteur

  • Muriel Jaouën

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format