Menu
S'identifier

Adaptabilité… Jusqu’à quel point ?

Éditorial | publié le : 23.04.2021 | Dernière Mise à jour : 23.04.2021

Transition énergétique, innovations technologiques, numérisation… La résistance au changement n’est pas dans l’air du temps, particulièrement pour le TRM. Et ça ne date pas d’hier. L’adaptabilité fait finalement partie de l’ADN du secteur. Entre la nécessité de répondre aux normes environnementales, sociales, sécuritaires ou concurrentielles, aux attentes des clients mais aussi au besoin et à l’envie de se développer et de gagner en compétitivité, le secteur s’est historiquement attaché à rester dans la course aux nouveautés. Une capacité qui s’est d’ailleurs révélée avec la crise sanitaire. Lors du premier confinement, les entreprises, petites ou grandes, se sont très rapidement mobilisées pour limiter leurs pertes de chiffre d’affaires en recherchant de nouveaux marchés, ont sauté le pas vers les nouvelles technologies pour respecter la distanciation physique ou faciliter les démarches administratives, ont fait face au manque de visibilité, le tout en se conformant aux normes sanitaires. Et cette crise a même eu un effet de détonateur pour beaucoup d’entreprises. Les transporteurs continuent de favoriser la numérisation au sein de leur société, développent une organisation RH, notamment managériale, qui découle des expériences vécues pendant le confinement, et ont souvent maintenu voire amplifié la diversification d’activités entamée pendant la période. Toutefois, cette agilité fait appel à beaucoup d’investissement et d’énergie, alors que les entreprises peinent encore à se relever de la crise sanitaire. Car, si les défaillances demeurent faibles dans le TRM (– 31 % au premier trimestre 2021 par rapport à l’année dernière à la même période, selon la société Altares, spécialisée dans les données), les entreprises restent sous perfusion des aides exceptionnelles. Alors qu’arrive maintenant la loi climat, un énième accélérateur de changement pour les entreprises du secteur, les entreprises doivent trouver de nouvelles ressources financières et organisationnelles. Elles ont prouvé leur adaptabilité et leur volonté de changement. Mais jusqu’à quel point pourront-elles absorber ces accélérateurs qui s’enchaînent à un rythme aussi effréné ?

Retour au sommaire

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

L'Officiel des Transporteurs I Éditorial

Adaptabilité… Jusqu’à quel point ?

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format