Menu
S'identifier

Des trains à l’heure

Éditorial | publié le : 26.06.2020 | Dernière Mise à jour : 26.06.2020

Le coup, jailli de nulle part, a été d’une brutalité inouïe. À quelques exceptions près, il n’a épargné personne. Jusque-là, le seul ring que se connaissaient les acteurs de l’économie était celui de la compétition, souvent exacerbée, parfois déloyale, à l’intérieur de leurs propres frontières ou sur l’échiquier international. Là, les règles du jeu sont connues de tous, même si parfois, pour certains, elles sont faites pour être contournées. Mais, là, cet uppercut reçu en pleine face, personne ne l’a vu venir. Le knock out total ! Et l’arbitre (qui tenait le sifflet ?) qui égrène le nombre de semaines : 1-2…-4-8 au total, les bras ballants, en croix, le souffle coupé, à la recherche d’une main tendue, celle de l’État…Providence ! Elle viendra, heureusement, sous la forme de dispositifs d’aides d’urgence, de prêts, de mesures de chômage partiel pour venir au secours de trésoreries au bord de l’asphyxie. Depuis le 11 mai, chacun s’est relevé, la tête encore sonné pour certains, des yeux au beurre noir ou sur une jambe pour d’autres. Pas le temps de faire les comptes, d’évaluer le nombre de blessés : le combat reprend, face à un adversaire identifié celui-là. Certes, les coups ne sont pas toujours loyaux car confrères et clients sont eux aussi groggy. Il faut continuer et, par-delà les nouvelles des trains qui n’arrivent pas à l’heure, qu’il est bon d’assister à la reprise du match. Aux belles initiatives, pleines de promesses ! Regardez l’envol du biocarburant Oleo100, la palette de nouveaux services que vous offrent les éditeurs de cartes carburant (notre dossier), les belles ambitions de l’« ancestral » Bils-Deroo, l’engouement certain pour les métiers du transport et de la logistique chez ces lycéens de Pont-l’Abbé en Bretagne… Oui, heureusement et ne le perdons pas de vue, il y a (encore) des trains qui arrivent à l’heure. Et il y a cet enthousiasme, intact, malgré les déboires, chez tous ces patrons repartis au combat pour faire grandir leur entreprise ou le groupement auquel ils appartiennent, comme David Sagnard et Didier Ramette cette semaine…

Retour au sommaire

Auteur

  • Slimane Boukezzoula

L'Officiel des Transporteurs I Éditorial

Des trains à l’heure

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format