Menu
S'identifier

Des camions au gaz pour les Transports Malherbe

Véhicules | publié le : 28.06.2019 | Dernière Mise à jour : 28.06.2019

Le Groupe Malherbe, dont le siège est à Rots, près de Caen (14), renouvelle son parc de tracteurs avec des modèles au gaz naturel comprimé et liquéfié, qui proviennent de trois constructeurs différents. Une station de ravitaillement ouverte à tous les transporteurs a été installée par Naturgy dans la zone d’activité de Carpiquet, à proximité du siège. Elle a été inaugurée le 13 juin.

Pour le groupe Malherbe, le respect de l’environnement est un objectif prioritaire. Exploiter des véhicules fonctionnant au gaz naturel devient donc logique. Ce sont trois Scania R 410 qui ont été les premiers mis en service chez un client breton en porteur et tracteurs. Quatre autres sont en exploitation à Carpiquet (trois alimentés en GNL et un en GNC). Cette année, le tracteur FH GNL 460 ch proposé par Volvo, fournisseur régulier de Malherbe, a fait l’objet d’une commande de 15 unités (12 livrée à ce jour). Iveco, pionnier en tracteurs GNV, a été également consulté et testé. Trois tracteurs Iveco Stralis NP à moteur 460 ch ont été livrés il y a un mois (deux GNL et un mixte GNLC) et mis en service. On dénombre un total de 22 matériels au gaz opérationnels. Les modèles des trois marques ont reçu un très bon accueil de la part des conducteurs.

La station Naturgy

On remarquera qu’Alain Samson, président du groupe Malherbe, a tenu à mettre en service des matériels des trois constructeurs proposant des solutions de propulsion au gaz naturel liquéfié GNL pour la longue distance, sans pour autant négliger le gaz comprimé GNC et la combinaison mixte GNC/GNL. Parmi les véhicules exposés sur trois des quatre postes de la nouvelle station Naturgy, on pouvait découvrir un Volvo FH GNL 460 ch, un Scania GNC 400 ch et un Iveco Stralis GNLC 460 ch. Une démonstration de ravitaillement était effectuée pour chacun, mettant en évidence les précautions qui doivent être respectées pour chaque type d’opération.

Compte tenu du développement du parc de véhicules GNV, la présence d’une station distribuant du GNC et du GNL se justifiait, de préférence implantée à proximité du parc des Transports Malherbe plutôt qu’à l’intérieur de celui-ci afin que le distributeur du gaz puisse accueillir les véhicules d’autres transporteurs ou de collectivités. C’est cependant sur un terrain appartenant au transporteur normand que la station a été construite par le distributeur de gaz Naturgy (ex-Gas Natural Fenosa). Elle est située sur la commune de Carpiquet, dans une zone d’activité proche de la route nationale 13 (direction Cherbourg) et à proximité du périphérique nord de Caen. Sa situation est stratégique entre la Bretagne et le nord de la France, vers Paris par l’A13 et vers la façade atlantique par l’A84.

La station dispose de quatre postes de distribution de gaz, deux pour le gaz comprimé GNC et deux pour le gaz liquéfié GNL. Tous les véhicules au gaz naturel peuvent s’approvisionner, y compris les voitures et les utilitaires. Les distributrices de GNC sont accessibles à tous avec règlement par carte bancaire ou carte professionnelle. Les distributrices de GNL sont réservées aux transporteurs détenteurs d’une carte professionnelle et ayant conclu préalablement un contrat avec Naturgy (sans engagement obligatoire).

Naturgy assure le ravitaillement de la station par des citernes routières cryogéniques contenant du gaz liquéfié. Ce gaz est ensuite stocké dans une cuve de 80 m3, à une température de – 150 °C sous une pression de 2 à 12 bars. Pour les postes de distribution de gaz comprimé, le méthane liquéfié repasse en phase gazeuse puis est comprimé sous 200 bars.

L’un des postes GNL est spécialement équipé pour ravitailler les Volvo FH. En effet, le moteur au GNL de ces Volvo fonctionne par injection directe dans les chambres de combustion des pistons, de gaz méthane à l’état liquide, plus une petite quantité de gazole. L’allumage du mélange méthane + gazole + air d’admission s’effectue suivant le même processus que sur un moteur diesel au gazole, avec le même taux de compression. Particularité de ce processus : quand le niveau de gaz liquéfié baisse dans le réservoir, l’espace disponible est rempli de méthane à l’état gazeux, qu’il est interdit de relâcher dans l’atmosphère lors du plein en gaz liquéfié suivant, en raison de l’incidence désastreuse du méthane sur le réchauffement climatique. Le méthane gazeux contenu dans le réservoir doit être renvoyé vers la station par une tuyauterie spécifique. Il sera alors comprimé et utilisé pour le ravitaillement d’un véhicule utilisant du GNC. L’Iveco et le Scania ne posent pas ce problème lors du ravitaillement puisque leurs moteurs consomment le méthane sous forme gazeuse avec un taux de compression plus bas et un allumage par l’étincelle d’une bougie (comme un moteur à essence). L’état liquide du gaz représente seulement une façon d’augmenter la capacité de stockage de méthane et donc l’autonomie du véhicule.

Le marché du GNC

L’équipement d’un véhicule pour le GNL étant nettement plus coûteux que pour le GNC, celui-ci conserve tout son intérêt pour les activités locales et régionales. Aux postes de ravitaillement en GNC de la station Naturgy, on pourra voir des Volvo FE, des Renault D-Wide et des Mercedes Econic et Actros GNC, en plus des Scania et des Iveco Daily, Eurocargo et Stralis NP 400.

Naturgy se déploie

Avec vingt-cinq ans d’expérience dans le domaine du gaz naturel en Espagne (Gas Natural Fenosa).Cette multinationale détient un réseau de 27 stations dont sept en GNL/GNC. Naturgy revendique le rang de leader du GNL en Europe et en Amérique latine. En France, l’entreprise fournit du gaz depuis 2005 et possédait déjà deux stations sur l’axe Espagne-France côté Atlantique à Castets (Landes) et Bordeaux. Après Caen/Carpiquet ; deux autres stations devraient être mises en service en 2019, à Longueil-Sainte-Marie (proche de l’A1, vers Compiègne) et Dunkerque.

En chiffres

Parc de véhicules 2 500 moteurs dont 1 100 en sous-traitance

Effectif 2 500 collaborateurs (2 150 en interne + 350 en sous-traitance) dont 1 600 conducteurs (1 400 en interne + 200 en sous-traitance)

Retour au sommaire

Auteur

  • Étienne Cadet

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format