Menu
S'identifier

Nouvelles technologies de sécurité imposées aux camions

« L’esprit VOLVO consiste à développer un standard en matière de sécurité puis à le généraliser »

Événement | publié le : 28.06.2019 | Dernière Mise à jour : 28.06.2019

Rémi Lemoine, responsable homologations Volvo Trucks France et Jérôme Flassayer, responsable produits Volvo Trucks France

L’Officiel des transporteurs : L’Union européenne va imposer de nouvelles technologies de sécurité visant à protéger les passagers, les piétons et les cyclistes à partir de 2022. Avez-vous des précisions sur le calendrier des exigences formulées ?

Rémi Lemoine : Le texte de l’Union européenne n’est qu’une proposition de loi encore modifiable. Cela n’est donc pas précis à 100 %. Nous ne connaissons pas tout le contenu technique de ce qui va devenir obligatoire, ce sera précisé ultérieurement. En revanche, nous avons plus de visibilité sur le calendrier des textes de loi qui vont sortir sous forme de trois packages. Le premier lot, attendu pour mai 2022 pour les nouvelles homologations, et pour mai 2024 pour tous les nouveaux véhicules, porte sur l’avertisseur anticollision pour piétons et cyclistes. Le package inclut la prise en compte des angles morts, un système de signalement de marche arrière pour porteur (et pas encore sur remorque), un assistant de vitesse intelligent et des alertes pour assoupissement. Il y a aussi le système de contrôle des pneumatiques, l’éthylotest antidémarrage et l’emergency spot signal : un dispositif qui déclenche un clignotement des feux arrière en cas de freinage brutal. Le second package, qui s’appliquera en 2024-2026, concerne l’advance driver assistance system, un contrôle de l’attention du conducteur. Enfin, le dernier package, prévu à l’horizon novembre 2025-novembre 2028 intégrera le dispositif de vision directe, avec une éventuelle application restreinte au véhicule de plus de 12 tonnes. Cela peut concerner les portes vitrées, que nous proposons déjà, mais aussi différents capteurs. Il y aura aussi un dispositif de boîte noire enregistrant les événements du véhicule, ce qui est nouveau pour un camion.

Certaines de ces fonctionnalités sont déjà proposées dans votre catalogue…

Jérôme Flassayer : Effectivement, nous proposons par exemple un dispositif d’aide au changement de voie, qui fonctionne grâce à des radars dans le rétroviseur passager couvrant les angles morts du véhicule. Concernant le dispositif de freinage d’urgence, la législation impose d’éviter une collision avec une « cible » qui se déplace à 12 km/h alors que le camion roule à 80 km/h. Nous, Volvo Trucks, réalisons l’évitement à une vitesse de 90 km/h. De même, la législation demande de diminuer la vitesse relative de 20 km/h lorsque la cible est à l’arrêt. Dans ces conditions, les camions Volvo évitent complètement la collision en s’arrêtant. Pour l’instant, la législation ne concerne que les gros objets métalliques de la taille d’une voiture (ou d’une moto), elle ira plus loin en prenant en compte les piétons et les cyclistes. Nous proposons également un dispositif d’alerte conducteur qui évite l’assoupissement en surveillant en permanence le comportement du conducteur. Il fonctionne grâce à un algorithme qui analyse son mode de conduite en fonction de la dynamique du véhicule. Enfin, concernant la visibilité en milieu urbain, nous proposons des solutions protégeant les usagers les plus vulnérables (piétons, cyclistes…) grâce à des solutions de vision directe. Pour les gammes FL et FE, nous proposons un pack visibilité offrant des vitres supplémentaires côté passager ainsi que des rétroviseurs grand angle. Sur le FE, la cabine Low Entry Cab est dotée d’une position plus basse pour avoir une vision directe sur l’environnement du véhicule (sans regarder dans les rétroviseurs). C’est la cabine par excellence pour la distribution urbaine ou les BOM.

Concernant la sécurité, cette fois du conducteur, quelles innovations avez-vous mises en avant ?

R. L. : Nous nous fixons un cahier des charges le plus exigeant possible en matière de structure de la cabine, avec des tests systématiques de renversement, comportant des chocs sur les côtés et le toit, alors qu’ils ne sont pas réglementaires. De même, nous proposons une trappe de secours sur toutes nos cabines FM et FH permettant une évacuation en toute situation.

Quel dispositif proposez-vous comme assistant à la conduite ?

J. F. : Depuis 2018, Volvo Trucks propose le Volvo Dynamic Steering, qui offre une stabilité parfaite à vitesse élevée. Notre technologie brevetée associe une servodirection hydraulique classique avec un moteur électrique installé sur le boîtier de direction. Du coup, les efforts sur la direction ne sont plus effectués uniquement par les bras du conducteur, mais par un moteur électrique ! Le VDS couplé à l’ESP apporte une fonction supplémentaire d’aide à la conduite sur les surfaces à faible adhérence. Il aide le conducteur à garder le contrôle du véhicule en fournissant un couple de direction qui corrige la trajectoire lorsque le véhicule commence à déraper (à chasser de l’arrière). Le VDS apporte également une aide active au maintien de la trajectoire. Une caméra dirigée vers l’avant suit les marquages routiers pour assister le conducteur avertissant et agissant sur la direction du véhicule.

Depuis mai 2019, Volvo Trucks propose également la fonction Distance Alert, pouvez-vous nous en dire plus sur ce dispositif ?

J. F. : Cette fonction est proposée sur les gammes Volvo FH, Volvo FH16, Volvo FM et Volvo FMX. Distance Alert aide les conducteurs à maintenir une distance plus sûre avec le véhicule qui les précède. Ce dispositif de sécurité fait partie de la version la plus récente du système d’aide à la conduite de Volvo Trucks, l’avertisseur de collision avec freinage d’urgence. Si le conducteur ne réagit pas, l’avertisseur de collision est activé et émet des signaux sonores et visuels d’intensité croissante. Ensuite, le freinage d’urgence avancé est appliqué. Cette fonction est destinée à une utilisation sur les grands axes en dehors des villes et s’active à des vitesses supérieures à 60 km/h, à moins que le régulateur d’allure et d’espacement ne soit utilisé. Comme les autres fonctions de l’avertisseur de collision, Distance Alert recourt à un ensemble de caméras et de radars pour calculer les distances et identifier les objets sur la route.

En cas d’activation du dispositif, est-il possible d’avertir les autres conducteurs d’un danger potentiel, via le cloud ?

J. F. : Cette fonctionnalité n’est actuellement pas disponible mais nous commençons à diffuser des alertes avec notre solution Connected Safety, une option réservée pour l’instant aux véhicules Volvo Trucks et Volvo Cars roulant en Suède et Norvège. Ce dispositif permet d’envoyer des alertes aux véhicules situés dans un rayon proche à chaque fois qu’un conducteur active ses feux de détresse. Cela prévient les autres usagers qu’un véhicule stationne sur le bord de la route par exemple. Ce système montrera tout son intérêt lorsqu’il sera étendu à d’autres pays et à d’autres constructeurs. Ce qui correspond assez bien à l’esprit Volvo, qui consiste à développer un standard en matière de sécurité puis à le généraliser, comme la ceinture de sécurité à trois points qui célèbre cette année son 60e anniversaire.

Retour au sommaire

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format