Menu
S'identifier

On y est presque !

Éditorial | publié le : 21.06.2019 | Dernière Mise à jour : 25.06.2019

Serait-on enfin en train de dépasser les guerres de clans, la chasse aux sorcières et les revanches chaudes et froides ? Le débat récent qui a eu lieu à quelques jours de l’adoption de la loi d’orientation des mobilités par l’Assemblée nationale le laisse espérer.

Car on a franchement osé aborder celui qui nous semble être le point critique des schémas logistiques : le comportement, pas toujours responsable, des consommateurs. C’est le débat sur la forme et le fond d’Éco-Transport qui a permis d’en parler ouvertement. Jugez plutôt : « Nous tâchons de faire en sorte que nos propositions augmentent les recettes fiscales en espérant que cela va quelque peu modifier les comportements…Il est en effet très facile, aujourd’hui, pour une société de distribution d’effectuer une livraison dix fois à la même adresse le même jour – une telle pratique n’aura aucun impact financier pour la société concernée. On peut également décider d’utiliser 120 camionnettes de 800 kilos et les faire rouler dans une ville avec une production de CO2 quarante fois supérieure à celle d’un seul camion », a argumenté le député LREM Bruno Fuchs, histoire d’écorner le sacro-saint temple du e-commerce et de ses lois parfois impitoyables. Le transport offert, cela vous dit quelque chose ? Et le député n’a pas oublié de proposer une baisse des charges (ce que la suppression annoncée de la déclaration forfaitaire simplifiée ne préfigure pas) pour avoir une perspective à fiscalité égale. À cette occasion, on a assisté à un échange constructif auquel François-Michel Lambert (groupe Libertés et Territoires), architecte de France Logistique 2025, a également participé. Un échange imprégné évidemment de considérations politiques – sous la pression conjointe de la montée écolo et de l’urgence climatique, ainsi que de la réclamation consensuelle d’une taxation du carbone – mais aussi vraiment sociétales. La controverse sur la compatibilité d’Éco-Transport avec la réglementation européenne a aussi été dribblée par la proposition de l’instaurer dans un premier temps aux seules importations extra-UE. Affaire à suivre…

Retour au sommaire

Auteur

  • Silvia Le Goff

L'Officiel des Transporteurs I Éditorial

On y est presque !

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format