Menu
S'identifier

Programme Eve

Les dispositifs des différents acteurs regroupés

Environnement | publié le : 05.04.2019 | Dernière Mise à jour : 08.04.2019

Éviter l’émission de plus d’un million de tonnes de CO2 par an, c’est l’objectif du programme Engagements volontaires pour l’environnement (EVE) des acteurs de la chaîne logistique, lancé le 25 mars par l’Ademe et le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Sensibilisation des entreprises, accompagnement mais également interactions entre les différents acteurs de la chaîne logistique. Le programme EVE, lancé par l’Ademe et le ministère de la Transition écologique et solidaire, en association avec les organisations professionnelles du secteur du transport routier et de la logistique, rassemble les deux dispositifs déjà existants pour les transporteurs et les chargeurs, Objectif CO2 et FRET21, pour davantage d’efficacité. Afin de couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur, il prévoit également la création, d’ici à septembre 2019, d’un dispositif spécifique destiné aux commissionnaires de transport. « Les deux, et bientôt trois dispositifs sont liés pour faciliter la communication, notamment sur les données environnementales entre prestataires transport et donneurs d’ordres, souligne Gérald Lalevée, ingénieur du service transports et mobilité de l’Ademe. Par exemple, les donneurs d’ordres (chargeurs et commissionnaires) disposeront de données spécifiques pour établir leur propre bilan carbone grâce aux informations fournies par leurs prestataires transports. » Dans ce but, le programme prévoit la mise en place d’une plateforme commune d’échange de données environnementales entre les prestataires de transport et leurs donneurs d’ordres. Ce projet doit notamment permettre de faciliter la mise en œuvre du dispositif réglementaire « Information GES des prestations de transport », qui impose au prestataire de transport de communiquer à son client la quantité de GES émise lors du transport.

4 650 entreprises à sensibiliser

Pour atteindre son objectif, éviter l’émission de plus d’un million de tonnes de CO2 supplémentaires par an, le programme prévoit la sensibilisation de 4 650 entreprises, tous profils confondus. « Les organisations professionnelles du secteur, « porteurs associés » du programme, FNTR, FNTV, OTRE et Union TLF pour les transporteurs routiers de marchandises et de voyageurs et pour les commissionnaires de transport, AUTF pour les chargeurs ainsi que CGI pour les grossistes, sensibiliseront et informeront les professionnels, adhérents ou non à des fédérations, précise Gérald Lalevée. Elles contacteront de nouvelles entreprises ou celles qui suivent déjà un dispositif dans le but d’un réengagement. » Le programme prévoit 700 engagements charte Objectif CO2 et 500 entreprises labellisées, 200 engagements FRET21 et 60 pour le dispositif des commissionnaires dans leur démarche active de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Les sociétés s’engagent alors pour trois ans. Pour l’assister dans cette mission, l’Ademe s’appuiera sur la société Éco CO2, spécialisée dans les programmes de sensibilisation environnementale. La société a mis en place une équipe de 17 personnes dédiée au programme EVE, dont 11 chargés de mission en région. Elle accompagnera techniquement les entreprises pour monter le dossier, fournir les outils, les conseiller sur le plan d’action à mener sur quatre axes, côté chargeur : taux de chargement, distance parcourue, moyens de transport, achats responsables ; côté transporteur : véhicules, carburant, conducteurs et organisation des transports. Au minimum une action devra être portée sur chaque axe. « Nous accompagnons totalement les entreprises dans les dispositifs Objectif CO2 et commissionnaires, indique Gil Doat, chef de programme transport et logistique à Éco CO2. Pour FRET21, nous proposons deux types d’accompagnement. Si l’entreprise est déjà bien organisée et dispose d’assez de ressources, elle pourra piloter le programme seule, en restant en simple contact avec le référent national pour être aiguillée. Une entreprise moins structurée pourra faire appel à un prestataire référencé pour un coaching. »

Retour au sommaire

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format