Menu
S'identifier

Amazon rêve d’entrepôts volants

Actu-Transport-Logistique.fr | Homepage | publié le : 11.09.2018 | Dernière Mise à jour : 11.09.2018

Ces entrepôts flottants sont destinés à être positionnés au-dessus des zones métropolitaines, à une hauteur de 13 000 m.

Crédit photo Uspto.gov

Le géant du e-commerce Amazon vient de déposer un nouveau brevet qui affine son projet d’entrepôts accrochés à des dirigeables en très haute altitude. Les colis seraient acheminés par des drones.

Amazon envisage toujours d’envoyer dans le ciel des entrepôts aériens qui pourraient être soutenus par des gros dirigeables. La firme de Jeff Bezos, qui avait déposé un premier brevet à ce sujet en avril 2016, a déposé une seconde version du projet en juillet dernier.

Des entrepôts pressurisés

Ces entrepôts flottants, appelés AFC pour Aerial Fulfillment Centers, centres de distribution aérienne, sont destinés à être positionnés au-dessus des zones métropolitaines, à une hauteur de 13 000 m, soit au niveau de la stratosphère (couche située entre 6 et 16 km d’altitude). D’un poids d’environ 100 t, ces entrepôts sont destinés à proposer un inventaire des articles "qui peuvent être couramment consommés par les utilisateurs et distribués par des drones", selon le nouveau brevet.

Pour alimenter ces AFC, Amazon prévoit un balai de taxi-drones chargés du transport de colis, mais aussi du carburant et des pièces de maintenance pour le dispositif.

Le géant du e-commerce n’exclut pas d’envoyer du personnel dans ses entrepôts volants. Dans cette éventualité, les entrepôts seront pressurisés et suffisamment chauffés, tout en bénéficiant d’une protection contre les radiations, plus élevées à haute altitude.

Eviter les détournements de drones

De même les taxi-drones qui feront l’aller-retour seraient adaptés aux passagers. Mais l’entreprise pourrait se contenter de gérer cet entrepôt avec des robots. Pour s’assurer d’éventuels crashs des drones de livraisons,

Amazon a préalablement déposé d’autres brevets, en proposant par exemple un système qui réduit le risque de chute de débris. Un autre dépôt concerne les moyens de lutter contre le détournement de drone par des tiers malveillants.

Le dirigeable de Wal-Mart volerait à une altitude plus modeste

L’an passé, son concurrent Wal-mart avait également déposé un brevet d’entrepôt volant sous forme de dirigeables. Les engins sont supposés voler à une altitude beaucoup plus basse, comprise entre 150 et 300 mètres, de manière autonome ou téléguidé à distance, avec plusieurs pistes d’envols pour les drones de livraison.

Amazon garde toutefois une ou plusieurs longueurs d’avance et n’est pas en manque d’imagination lorsqu’il s’agit d’élaborer des entrepôts futuristes. Le groupe dont la valorisation a dépassé le milliard de dollars a déjà déposé des brevets pour des entrepôts aquatiques ou situés à bord de cargos, de trains ou de camions en mouvement. Des broutilles en comparaison de la colonisation de la Lune, nouvelle marotte de Jeff Bezos.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format