Menu
S'identifier

Une année contrastée pour l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 01.02.2019 | Dernière Mise à jour : 01.02.2019

Maaike van der Windt, directeur du marketing aéronautique, du fret et de l'expérience client, aéroport d'Amsterdam-Schiphol.

Crédit photo Aéroport d'Amsterdam-Schiphol

Année mitigée pour l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol. Ce qui n'empêche par l'Amsterdam Airport Schiphol (AAS) de conserver sa 3e place de hub européen pour le fret aérien, avec en 2018 1,7 million de tonnes traitées. Le fret global est en diminution de 2,5 % et le nombre de vols tout-cargo de 10,4 %. C'est le marché asiatique qui tient, de loin la 1re position en volumes de fret à l'import et à l'export.

L’aéroport d’Amsterdam Schiphol a connu une année contrastée en 2018. Il conserve néanmoins sa 3e place de hub européen en matière de fret aérien. Il affiche une diminution globale du fret de 2,5 % tout en annonçant une hausse du fret en soute de 4,1 %. Le nombre de vols tout-cargo a diminué de 10,4 %, et leurs volumes de fret de 7 %. L'AAS (Amsterdam Airport Schiphol) a tout de même traité 1,7 million de tonnes de fret en 2018. Avec un nombre total des vols s’élevant à 499 444, l’aéroport annonce qu’il devrait garder ce cap en 2019.

"En 2018, malgré une légère diminution des volumes de fret globaux, nous nous sommes appuyés sur un certain nombre d'initiatives qui améliorent l'expérience de nos clients des secteurs pharma, du commerce électronique et des denrées périssables", a déclaré Maaike van der Windt, directeur du marketing aéronautique, du fret et de l'expérience client, aéroport d'Amsterdam-Schiphol. "Nous avons connu une année avec des hauts et des bas en 2018, et en 2019 nous continuerons à mettre l'accent sur une étroite collaboration avec notre communauté du fret par le biais du programme Smart Cargo Mainport afin de poursuivre des ambitions telles que l'augmentation de l'échange d'informations numériques et l'amélioration de la qualité de l'offre de la supply chain."

Le marché asiatique, toujours en 1re position

Les volumes import et export se répartissent comme suit :

- 1er marché celui de l'Asie, avec Shanghai en destination la plus fréquentée, où les volumes import se montent à 299 110 tonnes, soit une diminution de 1,08 % comparativement à 2017. Les volumes export sont également en baisse de 4,2 %, pour 302 994 tonnes. Le commerce électronique a encore largement contribué à ces volumes ;

  • le marché européen est également en baisse, de 6,9 %, avec 116 359 tonnes à l’import contre 122 489 tonnes à l’export (en diminution de 1,18  %) ;
  • pour le Moyen-Orient ce sont des baisses de 9,06 % pour l’import et 10,02 % pour l'export qui sont annoncées, avec des volumes respectifs de 88 932 tonnes et 110 333 tonnes ;
  • une augmentation est à noter pour le marché africain, celui des volumes sortants, de 3,21 %, à 53 402 tonnes. Les imports ont diminué de 1,3 %, pour 112 361 tonnes ;
  • en provenance d’Amérique latine, le tonnage est de 130 295, en augmentation de 5,48 % avec 81 265 tonnes, également en augmentation, de 6,23 %. Les exportations vers l’Amérique du Nord sont aussi en hausse de 2,1 %, pour 168 333 tonnes, quant aux importations en provenance cette destination, elles ont diminué de 8,38 %, à 130 624. 

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format