Menu
S'identifier

Système de surveillance : protéger les sites sensibles des drones malveillants

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 09.03.2018 | Dernière Mise à jour : 12.03.2018

"Le développementdes drones, notamment à proximité des emprises sensibles et des pistes, présente des risques qui doivent être maîtrisés", souligne Edward Arkwright, directeur général exécutif du groupe ADP.

Crédit photo AdobeStock

La Direction des services de la navigation aérienne (DSNA), ADP (aéroports de Paris) et Thales ont conçu ensemble Hologarde, un système de surveillance qui a été présenté le 7 mars 2018 au salon international du contrôle aérien à Madrid. Il est destiné à protéger les sites sensibles, comme les aéroports, des drones malveillants.

1 400 en Europe en 2016, contre 606 entre 2011 et 2015… C’est le nombre d’incidents relatifs aux drones recensés en Europe par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Pour protéger les aéroports des drones malveillants, tout comme les autres sites sensibles, la Direction des services de la navigation aérienne (DSNA), ADP (aéroports de Paris) et Thales ont conçu le système de surveillance Hologarde.

En test sur l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle

Cette solution est actuellement testée sur l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, après avoir été expérimentée sur l'aéroport de Paris-Le Bourget lors du salon International aéronautique en juin 2017. 131 drones tests avaient été détectés à une distance de 5 km. 

"Le développement des drones en usage complexe est une opportunité, comme le montre leur utilisation quotidienne par le groupe ADP au sein des aéroports qu'il gère (inspection de pistes, des passerelles avions, analyse thermographique, surveillance de galeries techniques, etc.). Leur développement, notamment à proximité des emprises sensibles et des pistes, présente néanmoins des risques qui doivent être maîtrisés", souligne Edward Arkwright, directeur général exécutif du groupe ADP.

Des radars holographiques

"Le rachat par Thales de la société Aveillant en novembre dernier permet à la solution Hologarde d'intégrer une technologie basée sur des radars holographiques ", précise Serge Adrian, directeur général de Thales en charge des activités de radars de surface.

Présentée le 7 mars 2018 au salon international du contrôle aérien à Madrid, Hologarde sera disponible avant fin 2018.

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format