Menu
S'identifier

Marseille conserve sa place de premier aéroport français régional pour l’express

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 16.01.2017

Les expressistes font les beaux jours de l'activité fret aérien sur l'aéroport Marseille-Provence.

Crédit photo © Aéroport Marseille-Provence

Avec 55 893 tonnes de fret aérien traitées en 2016, Marseille-Provence bat un record historique après le trou d’air de 2015. Désormais, les transporteurs express concentrent 90 % des volumes traités sur le tarmac provençal.

L’aéroport Marseille Provence a battu un record historique en 2016 pour le fret, avec 55 893 tonnes traitées (+ 7,1 %), dont 50 250 tonnes de fret express (+ 7,8 %), après un recul en 2015. Comme pressenti en janvier 2015, ce sont les expressistes qui ont changé la donne.

"Chronopost et DHL ont été les moteurs de cette croissance. Marseille se positionne comme le premier aéroport régional français pour l’express et premier aéroport de Méditerranée occidentale devant Barcelone et Rome. En 2017, le fret devrait poursuivre sa croissance tout comme pour les passagers où nous devrions franchir le cap des 9 millions de voyageurs", a annoncé, le 12 janvier dernier, Julien Boullay, directeur marketing de la plate-forme, lors de la présentation des résultats annuels.

Forte croissance de Chronopost et DHL

Chronopost a vu son trafic progresser de 12,3 % en 2016, à 15 104 tonnes. Le premier opérateur de la plate-forme en tonnage a doublé ses capacités d’emport en 2016 entre Marignane et la Bretagne. À bord du B737-F reliant la Provence à Rennes, du matériel informatique, médical et des pièces détachées automobiles sont acheminées.

"Avec 14 764 tonnes, soit une croissance de 16,3 %, DHL s’est hissé en deuxième position en 2016  devant TNT (10 313 tonnes, - 6,2 %). Cette progression s’explique par l’ouverture de la ligne Marseille-Alger en janvier 2016, avec quatre allers-retours par semaine en ATR 42F", explique le responsable fret de l’aéroport, Jean-Marc Boutigny.

En janvier 2016, DHL a investi plus de 8 millions d’euros sur son hub de Marseille-Provence pour porter sa superficie de 1 300 à 3 000 m2, avec une capacité de traitement de 5 500 colis/h. En mars 2016, DHL a sorti Nice du vol triangulaire Leipzig-Marseille-Nice, le fret en provenance et à destination de la Côte d’Azur étant depuis acheminé par camion. "Marseille traite désormais le fret de PACA, de l’Occitanie et de la Corse", ajoute Jean-Marc Boutigny.

UPS : 20 rotations de plus pour Noël

Autre événement marquant de 2016, la réactivité d’UPS face au boom du e-commerce lors des fêtes de fin d’année. "UPS a opéré une vingtaine de vols supplémentaires et a positionné un Boeing 767 en complément de celui reliant Marseille et Bordeaux à Cologne. UPS a su anticiper pour répondre aux grands donneurs d’ordre du e-commerce", analyse M. Boutigny.

Fedex, qui opère l’axe Roissy-Lyon-Marseille (ATR72F), a transporté 1 322 tonnes (+ 1 %).

Stabilité du general cargo

En revanche, le general cargo est demeuré stable en 2016, avec 5 636 tonnes manutentionnées. Air Algérie, qui opère un à deux vols tout-cargo sur Hassi Messaoud, a transporté 1 587 tonnes à bord du Hercules C130, tandis que 400 tonnes de fret ont été chargées dans les soutes des avions de ligne régulière vers les villes algériennes.

Le choix de l’ATR au lieu de l’A319 par Air Corsica a induit une baisse des capacités d’emport. Le fret accuse un recul de 5,2 % en 2016 avec 1 896 tonnes acheminées entre Marseille, Bastia et Ajaccio.

La dizaine de vols charters sur l’année a représenté 206 tonnes (+ 17 %). Il s'agit essentiellement des vols spéciaux organisés par Airbus Helicopters.

L’aéroport Marseille Provence, qui abrite deux agents de Handling (GH Team et WFS) et une trentaine de transitaires, a accueilli un nouvel opérateur : CMA CGM Log a ouvert une agence en novembre dernier.

40 M€ d'investissements en 2017

L’année 2017 sera placée sous le signe des investissements pour l’aéroport, avec 40 M€ engagés afin d’améliorer l’accueil passagers, achever le réaménagement du parvis, le transfert de la gare routière et la création d’un poste avions gros porteurs fret et passagers au nord de la plate-forme. 7 M€ seront également destinés à la rénovation des parkings avions de DHL et UPS.

Thème(s) associé(s)

Aéroports

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format